Soufflés au fromage blanc & pralinoise + tarte au fromage blanc

Posted on

Aujourd’hui ce sont deux recettes en une que je vous propose : une tarte fine au fromage blanc, ainsi que des soufflés avec la même garniture que la tarte.

Le fait est que j’ai préparé une recette de tarte au fromage blanc, mais je ne voulais pas la faire trop épaisse, j’ai donc foncé mon moule à tarte avec une petite bordure. Le problème, c’est que j’ai confectionné ma recette avec les quantités habituelles. Il me restait donc de l’appareil au fromage blanc, que j’ai mis dans des ramequins pour en faire des soufflés.

Le fond de la tarte et des ramequins sont tapissés de pralinoise, le mélange est délicieux! Les zestes de citron rehaussent le petit côté acidulé du fromage blanc, et le côté sucré de la pralinoise harmonise le goût.

Avec la recette ci-dessous, vous pourrez obtenir environ 6 à 8 soufflés si vous ne faites pas de tarte, sinon vous en obtiendrez 3. Ces soufflés se dégustent bien frais.

Cette tarte au fromage blanc est un classique français, mais je vous promets, dès que je peux, je vous donne la version délicieuse de ma grand-mère polonaise.

Continue reading »


Rolled apple pie {Tourte aux pommes roulée en spirale}

Posted on

En naviguant sur un site d’images, j’ai aperçu la photo d’une tourte enroulée comme un escargot. J’ai trouvé cette idée très jolie, et je me suis lancée dans la confection de ce joli dessert.

Je ne savais vraiment pas comment nommer ce rouleau de pâte garnie de pommes : apple pie? tourte roulée? spirale aux pommes? Finalement j’ai choisis une appellation anglaise, afin de pouvoir diffuser cette recette un peu partout! Haha!

La pâte est à peine sucrée, un peu beurrée et j’y ai ajouté du fromage blanc pour l’alléger. Ce qui est bien, c’est qu’elle ne contient pas un seul œuf.

La garniture se compose de pommes et de zestes de citron.

Avec quelques ingrédients, vous aurez une jolie tourte aux pommes délicieuse.

Vous pouvez bien sûr piocher l’idée et y mettre d’autres fruits comme des poires, des cerises, de l’ananas, de la banane, des prunes, des abricots, etc… selon la saison elle peut se décliner à l’infini.

On peut également y ajouter des épices comme de la cannelle, du gingembre, de la cardamome, etc…

Bref, ce pie est génial!

N’hésitez pas à m’envoyer vos versions de ce rolled pie, décliné à l’infini!

Continue reading »


Crèmes brûlées au foie gras et vanille

Posted on

J’étais tellement occupée ces derniers temps que je n’ai pas eu une seconde pour mon blog! Du coup j’ai un tas de recettes dans mon disque dur qui attendent d’être publiées, et je prends du retard sur les différents évènements culinaires.

Du coup, je peux vous proposer cette recette pour la saint-Valentin, pour ceux qui la fêtent.

Les crèmes brûlées au foie gras sont très simples à réaliser, et même rapides à préparer. Il suffit d’une trentaine de minutes de cuisson.

J’ai choisi de faire une alliance foie gras-vanille, pour rester dans l’esprit crème brûlée. Essayez, et vous m’en direz des nouvelles. Vous pouvez accompagner votre crème brûlée avec des oignons confits et la parsemer de fleur de sel.

Il est préférable de faire ces crèmes brûlées dans de petits ramequins car vos convives, ou votre conjoint(e), sera vite écœuré(e) par la trop grande quantité de foie gras.

Je n’avais pas de cassonade chez moi, j’ai donc caramélisé la crème brûlée avec de la vergeoise blonde, et c’est parfait.

Continue reading »


Tarte Malitourne meringuée {accommoder un reste de crème d’amandes et un blanc d’œuf}

Posted on

Par curiosité, et parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de défis cuisine, j’ai jeté un œil sur le site culinaire recettes.de pour voir quel est le défi du mois de janvier: cuisiner avec des restes. Parfait pour se remettre dans le bain. Cuisiner les restes, ça me connait, si vous voulez de l’inspiration en voici: , , ici, puis encore, et enfin.

Et puis c’était l’occasion d’inaugurer un des livres que j’ai eu pour noël : « On va déguster » comme l’émission radio culinaire de France Inter. Ce bouquin là, je ne m’en lasse pas. Il y a tellement de petites anecdotes, de recettes sympa et d’astuces que je ne sais plus où donner de la tête. Je l’utilise quasi tous les jours. c’est tout à fait le genre de livres que j’adore!

J’ai jeté mon dévolu sur la tarte Malitourne, proposée dans la rubrique des pommes. Je ne connaissais pas du tout cette tarte et elle m’avait l’air fort sympathique. En plus il me restait de la crème d’amandes-noisettes et un blanc d’œuf quand j’ai fait mes mini galettes des rois. J’ai donc coiffé cette tarte d’une meringue qui lui va très bien.

Je ne retrouve pas l’origine de la tarte Malitourne…mais il est dit dans le livre « On va déguster » que la recette vient elle-même d’un autre livre intitulé « Une pomme par jour ».

Il est conseillé de prendre des pommes reines des reinettes, moi j’ai pris de la belle de boscoop avec son goût acidulé.

Continue reading »


Cobbler aux prunes

Posted on

cobbler

Jusque récemment je ne connaissais pas encore l’existence du cobbler. Je voyais souvent, en naviguant sur le net des photos de ce dessert, mais je n’y prêtais pas plus attention que ça. Jusqu’à ce que quelqu’un m’offrit des prunes… j’avais envie de changer du crumble et du far aux prunes (c’est délicieux).

Le cobbler est une bonne alternative au crumble. Il est originaire des colonies britanniques américaines. Il a été créé afin de remplacer le fameux pudding réalisé à base de graisse animale, car les colons anglais étaient dans l’incapacité de se procurer les bons ingrédients et les ustensiles appropriés à sa fabrication. L’origine du mot cobbler, enregistrée à partir de 1859, est incertaine. Elle peut être liée au mot cobeler, qui signifie  » un bol en bois ».

Le cobbler peut être salé ou sucré. Plusieurs recettes , mais également plusieurs appellations existent, selon son origine géographique. Ainsi en Amérique du Nord, il est parfois cuit dans une poêle en fer et est nommé grunts, pandowdy, slumps ou Betty. On retrouve généralement dans sa version sucrée, des pommes, des mûres ou des pêches.

J’ai choisi de faire la pâte du cobbler à base de noisettes et d’amandes. Je les ai faites torréfiés afin d’exhaler leur goût.

Pour la prune, prenez de la quetsche, de l’Elena, de la Presenta ou encore l’Angeleno. Cette dernière variété se vend encore en cette saison.

Continue reading »


Cheesecake marbré chocolat-vanille

Posted on

cheesecakemarbre1

Je ne me lasse pas de faire des cheesecakes.

C’est simple à faire et si bon.

Je vous avais déjà donné une version dans cette recette.

C’est un cheesecake cru, comme le précédent, mais celui-ci est marbré, avec du chocolat. Miam!

J’ai choisi une base avec des spéculoos et de la noisette, et la crème est un mélange de cream-cheese et de mascarpone.

Contrairement à mon premier cheesecake, j’ai ajouté de la gélatine, afin que celui-ci se tienne mieux.

Continue reading »


Tartelette panna cotta vanille passion

Posted on

tartelette1

Je n’ai que très rarement mangé et même fait de la panna cotta. C’est très simple à réaliser et on peut varier les goûts et les couleurs.

Panna cotta signifie « crème cuite en Italien. C’est un dessert originaire du piémont. Il est réalisé à partir de crème, de lait, de sucre et de la gélatine. On y mets généralement de la vanille. La panna cotta est souvent accompagnée de coulis de fruits, de miel, de chocolat ou encore du caramel.

J’ai choisi de la présenter sous forme de tartelettes, et j’avais envie de l’aromatiser aux fruits de la passion.

La recette de la pâte à tarte et celle de la panna cotta, je les ai piochées dans le livre « Pâtisseries » de Christophe Felder.

Continue reading »


Choux poire-vanille

Posted on

J’avais envie d’un petit dessert avec de la poire et de la pâte à choux.
Pour ces choux, j’avais envie de remplacer le fondant qui les recouvre par du craquelin, devenu à la mode ces derniers temps. le craquelin apporte un certain croquant au chou.
J’ai décidé également de pocher les poires dans du thé, afin de leur apporter un parfum subtil.
Au lieu de faire une crème pâtissière classique, j’ai préféré une crème diplomate qui apporte de l’onctuosité à la garniture.
La crème diplomate que j’ai faite ici a un fort goût de vanille, qui se marie très bien avec la poire.
Les choux ne sont pas toujours simples à réaliser, parfois ils retombent, d’autres fois ils prennent une forme vaguement sphérique.
Afin qu’il soient réussis, suivez bien mes conseils.

Continue reading »


Tartelettes conversation des rois

Posted on

Je suppose que vous avez récemment entendu parler de la tarte conversation.
Bien que je n’ai pas la télé, j’ai vu sur le net plusieurs blogs parlant d’une émission sur le sujet de la pâtisserie, où les candidats avaient pour but de préparer, entre autres, cette fameuse tarte.

Voulant changer de la traditionnelle galette des rois, j’ai donc opté pour cette tarte qui est apparemment son ancêtre.
Elle se compose de pâte feuilletée ou brisée, garnie de crème d’amande ou de frangipane, le tout glacé d’un glaçage royal et de bandelettes de pâte.
Son origine date du XVIIIème siècle et il était présenté habituellement sous forme de tartelettes.
Son nom provient d’un livre, écrit par Madame d’Epinay, s’intitulant « Les conversations d’Emilie », paru en 1774, livre ayant connu un grand succès à cette époque.
Certaines vieilles recettes nomment cette tarte « conversation des rois », car on y glisse une fève lors de l’épiphanie.

Je trouve que mes tartelettes sont sorties un peu palotes et mon glaçage royal n’a pas donné le résultat escompté…

Pour le feuilletage, vous pouvez soit faire une pâte feuilletée rapide, comme dans la recette donnée sur internet, soit confectionner une pâte feuilletée à quatre tours. J’ai choisit cette option.
Les pâtes feuilletée du commerce conviennent également.
Pour faire une pâte feuilletée à quatre tours, suivez la recette de la pâte feuilletée normale, mais omettez les deux tourages restants de la recette.

Continue reading »


Szarlotka de mamie Lila

Posted on

Ce gâteau aux pommes est une spéciale dédicace à ma grand-mère Alicjia, surnommée Lila.

C’est sa recette que j’ai suivit à la lettre que je vous donne ici, il est ressorti presque aussi bon que le sien… Eh oui, les grands-mères ont toujours leur petit savoir faire inimitable.

La szarlotka (prononcez « charlotka) est une recette polonaise de tarte aux pommes recouverte d’une sorte de crumble. C’est une recette familiale et chaque mère ou grand-mère a sa propre recette.

Si l’ont traduit le mot « szarlotka » cela signifie « charlotte » en français, bien que ce n’en soit pas une, je pense que ce mot vient du français.

La szarlotka est souvent recouverte d’un « crumble » mais aussi d’une couche d’abaisse de pâte. Elle est même parfois à deux étages pour un résultat plus gourmand.
Elle est toujours garnie de pommes, c’est pour cela qu’on la nomme également « jabłecznik » (prononcez « iabouetchnik ») qui signifie « tarte aux pommes ».

On peut la servir avec une boule de glace à la vanille ou de la chantilly, mais pour moi le gâteau se suffit en lui-même.

J’ai choisit de faire la tarte avec des pommes pink lady mais prenez celles que vous voudrez selon la saison et si vous les aimez plus ou moins sucrées.

Continue reading »


Cheesecake vanille-citron et coulis de mûre (sans cuisson)

Posted on

J’ai été tirée au sort pour la ronde interblog n°32. Merci à toute l’équipe qui organise ce jeu : Cojocano, Melle Banane et Sorcili.

C’est la troisième fois que j’y participe et je trouve toujours des merveilles. C’est Stef de 2 filles aux fourneaux qui pioche chez moi.

Cette fois-ci, j’ai dû piocher dans le super blog de Kittie. Il y a beaucoup de choix et la décision a été difficile.
J’ai donc opté pour son cheesecake de Jamie Oliver, vu que je n’en ai jamais fait.

Ce cheesecake est réalisé sans cuisson, cela lui procure une onctuosité incomparable. Tous mes convives ont adorés! Nous l’avons trouvé juste un peu trop sucré…

J’ai quand même eue peur que mon cheesecake s’écroule et que la crème coule, j’ai hésité à mettre de la gélatine, mais j’ai quand même changé d’avis et j’ai bien fait, car le cheesecake était vraiment très bon comme ça.

J’ai tout de même apporté des changements à la recette : j’ai remplacé la framboise par de la mûre car ce n’est pas la saison et il me restait des mûres au congélo ; et puis j’ai omis les flocons d’avoine car je n’en avais plus…

Il n’y avait plus de « Philadelphia » au magasin, mais une autre marque fait également du cream cheese ou fromage à la crème. Je n’avais également pas de biscuits digestive, remplacés par des petits beurres.

Je vous conseille d’utiliser un moule à charnières, beaucoup plus pratique pour démouler ce gâteau très fragile. La base est également fragile donc laissez le cheesecake sur le fond de votre moule à charnières.

Si vous ne trouvez pas de fromage à la crème ou de Philadelphia, il est apparemment possible de les remplacer par des fromages blancs à tartiner nature ou de la ricotta, mais je en vous garantie pas l’onctuosité et le goût.

Continue reading »


Entremet coco-banane-ananas

Posted on

J’avais envie de faire un petit dessert léger à base de fruits exotiques.

En ce moment c’est la saison des ananas, bananes, fruit de la passion et autres délices exotiques.

J’ai donc décidé de faire de petits entremets individuels sur une base de biscuits au chocolat.

Je vous conseillerais de choisir plutôt une base neutre, des biscuits comme des palets ou des petits beurres ou bien pour renforcer le goût de la noix de coco, des biscuits qui en contiennent.
En effet les biscuits au chocolat ont pris le dessus sur le reste des ingrédients…

On peut également utiliser de la crème de coco au lieu du lait de coco pour renforcer le goût de celui-ci.

Cet entremet est simple à faire mais nécessite des emporte pièces ou encore de petits cercles à pâtisserie hauts et ronds.

Continue reading »


Pleyel

Posted on

C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui le Pleyel, un grand classique de La Maison du Chocolat.
J’ai remarqué récemment que cette recette a beaucoup tourné sur la blogosphère il y a quelques temps, c’est en effet un très bon cake, que j’ai eu la chance de goûter plusieurs fois.

Plusieurs raisons m’ont poussées à tenter de faire cette recette:
Tout d’abord, en ce moment j’ai une folle envie de chocolat.
Deuxièmement, j’ai deux bouquins de La Maison du Chocolat qui me reluquent depuis un moment et je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer une des recettes qui s’y trouvent.
Et puis, il me fallait essayer de refaire ce gâteau  qui me rappelle mon enfance, mais aussi ma mère. Oui, car elle a la chance de travailler dans cette chocolaterie de luxe et ça, c’est pas donné à tout le monde.

Du coup, je me suis lancée, en sachant pertinemment que je n’arriverais pas à reproduire exactement ce délice, car oui dans le livre, la recette est donnée, mais n’oublions pas que tous les pâtissiers ont leurs petits secrets biens gardés!

Quand j’ai vu la quantité de beurre et de sucre, j’étais sceptique, parce que je n’apprécie pas un dessert trop sucré. Mais j’ai absolument eu l’envie de suivre la recette à la lettre, afin de ne rien rater.
J’ai donc trouvé un petit subterfuge, pour y mettre les quantités exactes: remplacer une partie du chocolat à 70%, par du chocolat très fort et amer à 100% de cacao. C’est nickel!
Malheureusement, au niveau de la cuisson, c’était un peu trop cuit, la surface de mon cake est croquante, alors qu’elle doit rester moelleuse. Cela ne fait rien, il est quand même bon.
Je vous montre à quoi doit réellement ressembler un Pleyel.

Assez parlé de moi… Parlons de ce Pleyel : Si ce gâteau se nomme ainsi, c’est parce que la première boutique et atelier de fabrication de la maison du chocolat, se situait au Faubourg Saint Honoré,à Paris, à deux pas de la salle de concert Pleyel.
De plus, Robert Linxe, créateur de cette chocolaterie, est également passionné de musique et ne manque pas de comparer l’art de la fabrication du chocolat aux musiciens composant leur musique.

J’ai pioché cette recette dans le livre « La maison du Chocolat » de Robert Linxe, l’édition de 1992, que ma mère a obtenu grâce à son travail et qui est en plus signé par Robert Linxe lui-même.
J’ai également fait un changement au niveau du beurre, la moitié étant du beurre demi-sel.

Continue reading »


Palets bretons

Posted on

Comme promis, je vous donne la recette des palets bretons. Si vous avec des jaunes d’oeufs en rab, ne les jetez plus, voici un délicieux biscuit qui en aura besoin.

Les palets bretons se nomment ainsi car ils ont la forme des palets du jeu du même nom.

Ces biscuits sont originaires de Pont-Avent.

Ils ont un petit gout de vanille et de beurre salé, c’est ce qui les caractérise.

Mes palets n’ont pas vraiment une forme de palets, je les ai mis dans de petits moules pour qu’ils ne s’étalent pas mais je ne crois pas que ce soit vraiment utile finalement.

Continue reading »


Tarte amandine aux pommes

Posted on

Bon je sais ce n’est pas vraiment la saison des pommes…sauf quelques exceptions quand même, n’allez pas me dire que je fais n’importe quoi non plus!

On peut trouver sur nos étals encore au mois de juin : de la Chantecler, de la Golden delicious, de la Fuji, de la Idared et la Jonagold.
C’est pour cette dernière que j’ai opté.

La raison de mon choix de faire une tarte aux pommes, c’est que déjà j’adore la pomme avec l’amande, mais de plus j’allais à un anniversaire où il y avait des gosses, et les gosses, bah c’est difficile niveau bouffe.

Je pense que la pomme ça passe bien, surtout avec des amandes (au risque de me répéter).

Dans ma version de la tarte amandine, il n’y a pas trop de beurre et pas trop de sucre et les pommes ne sont pas fondantes, j’aime bien quand elles croquent légèrement.

On appelle cette tarte amandine car à la base, vous l’aurez deviné, elle est garnie d’une crème d’amandes (100g chacun de poudre d’amandes, de beurre et de sucre). Mais je trouve que ça fait lourd!

Sur la photo ma tarte a l’air rose, car j’ai eu la super bonne idée de la rendre brillante avec du sirop de fraise (je n’avais que ça en même temps), vous ferez comme si je n’avais rien fait…

Continue reading »