Bricks au thon et à l’oeuf

Posted on

J’ai pour habitude d’aller les dimanches au marché du Pigeonnier, à Amiens. Il est assez vaste et on y croise toutes sortes de stands, de la vente directe de produits bios au marchandage de babioles chinoises. Quand je fais mon marché, j’ai pour habitude de terminer par mon stand préféré : celui des spécialités maghrébines.

On y trouve toutes sortes de pâtisseries, des fricassés tunisiens (mini sandwichs avec du pain-beignets, farcis au thon et olives), des kesra farcies algériennes (pains plats farcis à la tomate, oignons et piment), des msmen ou mellouis (que je vous avait présenté ici), des beignets, etc… et enfin, des bricks. Ils en font à la viande hachée, mais mes préférés sont ceux au thon. J’adore la douceur du jaune d’œuf, qui se marie bien avec le thon et les petites pommes-de-terre pimentées. Un pur bonheur. Bon, c’est gras, mais une fois de temps en temps c’est pas de trop.

La recette est un jeu d’enfant (les détails sont illustrés) et ne vous coûteras que quelques euros. J’ai d’ailleurs utilisé du thon en boîte (oui j’avais rien d’autre hein), mais du thon frais sera évidemment bien meilleurs.

Si vous voulez une recette plus « light », vous pouvez opter pour la cuisson au four, sachant que vous n’allez pas obtenir le même résultat.

Continue reading »


Tacaud farci au riz épicé, épinards à l’orientale

Posted on

Le tacaud est un des poissons les moins chers sur le marché. On peut trouver son prix au kilo à environ 3€ à 4€.

C’est un poisson marin à chair fragile et délicate, qui se reconnait grâce à son barbillon. Le tacaud doit se manger très rapidement, car il se conserve mal.

J’ai farci ce tacaud avec un reste de riz cuit, auquel j’ai ajouté une sauce aux herbes, citron vert et épices à colombo.

Comme c’est la saison des épinards, j’ai accompagné ce tacaud farci au riz épicé avec des épinards frais aux raisins blonds et des amandes grillées.

Si vous ne supportez pas l’idée de manger un poisson entier, il est tout à fait possible de farcir des filets avec le riz épicé, ou simplement l’arroser de cette sauce, comme dans cette recette de tacaud à la chermoula.

Continue reading »


Maquereaux aux poireaux, sauce à la moutarde à l’ancienne {recette rapide/express}

Posted on

C’est une recette pas tout à fait de saison que je vous donne là, puisque normalement les poireaux ont récemment terminé de pousser. Vous pouvez donc remplacer les poireaux par un autre légume vert comme des épinards, du chou, des bettes, etc…

Quant aux maquereaux, ils se consomment de mars à juin. Ils se pêchent en haute mer en Bretagne, Atlantique et Méditerranée et font partis des poissons dits « durables ». Les poissons durables sont les plus péchés, mais leur reproduction est surveillée, les stocks sont contrôlés et leur environnement est respecté. On retrouve parmi les poissons durables, une vingtaine d’espèces sur nos étals dont l’églefin, le lieu noir, le hareng, la limande, le merlu, la sardine, etc…

Le maquereau est un poisson gras, à forte teneurs en acides gras essentiels, en vitamine A et B. Sa consommation est également bonne pour le cerveau et le système sanguin.

Il est couramment cuit au vin blanc ou grillé et se retrouve très souvent dans une conserve avec de la moutarde.

La recette que je vous partage ici est économique, et rapide à faire. Je l’ai servie avec un mélange de trois riz.

Si vous ne savez pas le faire, demandez à votre poissonnier de lever les filets des maquereaux et demandez-lui de vous donner les parures : avec l’arête centrale, vous pouvez faire une « chips » de poisson.

Continue reading »


Cannellonis au poisson et à la bisque de homard {accommoder un reste de bisque}

Posted on

Printemps rime souvent avec grand nettoyage, et chez moi il était temps de vider mes placards.

J’y ai retrouvé une bouteille de bisque de homard que j’avais acheté durant les fêtes de fin d’année, me disant que ça pourrait dépanner. N’ayant pas l’envie de manger cette bisque seule, j’ai préféré l’allier à du poisson, puis de sortir ma machine à pâtes.

La bisque est un potage très corsé à base de crustacés, additionné de crème fraîche. Au XVII ème siècle, la bisque est faite à base de gibiers tels que le pigeonneau et autres viandes comme le mouton, puis elle a évolué en un coulis exclusivement fait de crustacés tels que le homard, les écrevisses, les crabes et les crevettes.

Pour préparer une bisque, il faut concasser les carcasses des crustacés, les faire cardinaliser (cuire à feu fort afin de développer la couleur rouge vif des crustacés), ajouter les aromates, flamber le tout, mouiller au fumet, cuire et mixer le tout finement.

Mes cannellonis sont en fait des lasagnes roulées, étant donné que je ne peux faire des tubes de cannellonis avec des pâtes fraîches maison. C’est ainsi que l’on prépare originellement les cannellonis. J’ai fait ma recette habituelle de pâtes, comme dans cette recette (clic).

Continue reading »


Croquettes de poisson au combava

Posted on

Connaissez-vous le combava? C’est un petit agrume vert, ridé, très parfumé. On n’utilise principalement que son zeste, car il est très peu charnu. Ses feuilles sont également cuisinées. Il est originaire d’Indonésie, et très présent dans la cuisine de ces îles, mais aussi à La Réunion et en Asie du Sud-Est.

Le combava, ou combawa, aussi appelé lime kaffir, rappelle un mélange de goût de citronnelle et de citron vert. Il est vendu à la pièce ou au kilo dans les épiceries spécialisées, parfois en grandes surfaces. Il existe aussi de la poudre de combava.

J’ai eu la chance de recevoir du combava et de la poudre de combava directement de La Réunion. Sachant qu’il se marie très bien avec du poisson blanc, je me suis attaquée à cette recette simple et rapide.

J’ai fait des boulettes de poisson avec des herbes parfumées, et de la poudre de combava, et j’ai accompagné ces croquettes avec une sauce au beurre au combava et au citron. Si vous souhaitez alléger la sauce, remplacez le beurre par de la crème allégée, en quantité égale.

Le poisson blanc que j’ai utilisé est du colin. Vous pouvez confectionner ces croquettes avec du cabillaud, du lieu, du panga, du bar ou du merlu.

Continue reading »


Rouleaux d’ hiver

Posted on

Après les banh mi, on va rester sur le thème des plats asiatiques avec ces rouleaux de printemps, version hivernale.

J’ai dégoté au marché des hortillonnages (à Amiens) quelques légumes colorés et je voulais les mettre en valeur, les rouleaux de printemps s’y prêtent car la transparence des feuilles de riz laissent entrevoir l’intérieur, c’est très esthétique.

J’ai garni mes rouleaux avec des légumes crus (mâche, carottes violettes, betterave jaune, avocat, oignon rouge), de la pomme, de la coriandre. J’ai remplacé les nouilles de riz habituelles par des nouilles soba. Ce sont des nouilles japonaises à base de farine de sarrasin, j’ai donc fait une petite entorse étant donné que le rouleau de printemps est vietnamien.

Ces rouleaux d’hiver contiennent également des sprats fumés, venus tout droit de Pologne. Ce sont de petits poissons argentés rappelant la sardine ou l’anchois.

Vous pouvez accompagner ces rouleaux d’hiver avec une sauce nuoc mam ou bien suivre la recette de la sauce que vous trouverez dans la recette.

Continue reading »


Gratin de poisson aux légumes, sauce au persil

Posted on

J’adore quand un petit plat simple se transforme en délice!

Quand on ne veut pas se prendre la tête et qu’on n’a pas trop de temps, ce gratin de poisson est top!

Ici, rien de compliqué : du poisson blanc, des légumes et une sauce délicieuse qui accompagne le tout.

La sauce est faite avec du persil, mais un mélange d’herbes type coriandre et basilic doit être encore meilleurs.

Continue reading »


Chou farci au poisson et légumes

Posted on

choufarci3

Le chou farci est une recette classique de la cuisine française, mais aussi mondiale! Dans chaque pays on retrouve une recette de chou farci, j’ai moi même une recette de chou farci polonais dans mon blog. Il paraîtrait que son origine vient de Byzance, mais la farce était alors enroulée d’une feuille de vigne.

C’est une recette familiale farcie généralement à la viande. Certains grands chefs en servent également dans leurs restaurants étoilés. J’ai eu l’occasion de goûter celui du chef étoilé Eric Boutté du restaurant l’Aubergade, lors de la semaine du goût à Amiens. L’office du tourisme organisait une journée de visite-dégustation très intéressante.  L’Aubergade se situe à Dury, près d’Amiens (ma ville). Son chou farci au foie gras est excellent, c’est une vraie prouesse. Si vous avez l’occasion, courez-y vous régaler.

Revenons à la recette. Du coup, je n’ai pas farci mon chou à la viande, mais au poisson et aux légumes. Je peux vous dire que je me suis régalée, vous pouvez en servir pour les fêtes sans problème. Et la sauce qui l’accompagne est très simple à réaliser.

Je vous mets une ou deux petites photos d’explication dans la recette, afin que ce soit plus clair pour vous.

J’ai utilisé de la crépine pour entourer le chou, car le chou pourrait se défaire lors de la cuisson. Si vous ne voulez pas en utiliser, ficelez plutôt le chou avec une grosse ficelle de cuisine.

J’ai choisi de la limande, mais tout autre poisson blanc à chair ferme peut convenir.

Continue reading »


Raviolis au poisson et citronnelle

Posted on

ravioli

Voici une autre recette de raviolis sur mon blog, les premiers que j’ai réalisés étaient aux champignons, ici vous en trouverez au porc, sur ce lien ce sont des raviolis japonais, et enfin une recette chinoise à la vapeur.

On trouve souvent des raviolis fourrés à toutes sortes de viandes, mais au poisson, c’est déjà plus rare.

La farce au poisson que j’ai réalisé, est une mousseline. La mousseline (dite aussi farce mousseline), est utilisée généralement pour faire des quenelles, des terrines, et pour farcir viandes et poissons. Elle peut être à base de volaille, de poisson, de crustacés ou de veau. La mousseline contient de la chair, du blanc d’œuf et de la crème. Le tout est finement pilé ou mixé.

Afin de réussir une mousseline, la chair utilisée doit impérativement être très froide, la crème également. L’assaisonnement doit se faire durant le pilage ou mixage. Il faut également passer la chair au tamis fin, afin d’éliminer les éventuelles arrêtes, nerfs, etc…

Pour revenir aux raviolis, la pâte est simple à réaliser. Le plus difficile est d’abaisser la pâte très finement, car elle est élastique. J’ai d’ailleurs eu ce problème, ma pâte était trop épaisse. Si vous avez la chance d’avoir un laminoir (une machine à pâtes), n’hésitez pas à vous en servir. Mais j’insiste, pour avoir de bonnes pâtes et raviolis, il vaut mieux utiliser les ustensiles adaptés.

Pour cuire mes raviolis, je les ais d’abord pochés à l’eau, et afin de les rendre croustillants et dorés, j’ai utilisé la méthode japonaise, comme pour les jiaozis (la recette est ici).

Pour le reste, j’ai fait une sauce tomate très basique et j’y ai râpé de la mimolette et du gruyère.

Continue reading »


Saumon croquant noisette, rouleaux de courgettes aux épinards

Posted on

saumonnoisetterouleau

J’avais envie d’une jolie assiette, un plat esthétique qui en met plein les yeux.

Je vous présente donc mon plat: Saumon au croustillant de noisettes, rouleaux de courgettes farcis aux épinards, vinaigrette au vinaigre de poire et herbes. Rien que ça!

Le chef étoilé Jean-Marie Gautier m’a inspiré, grâce à son livre « Entre Terre et Océan ».

Je lui ai piqué l’idée de faire des rouleaux de légumes, mais aussi son croquant de noisettes, qu’il avait utilisé sur des saint-jacques.

Le croquant se compose de noisettes et de champignons, pour rappeler l’automne.

Le rouleau de légumes est fait avec des courgettes et des épinards, pour rappeler la fin de l’été.

J’ai utilisé du saumon, car j’en avais un beau filet, mais l’idéal serait de cuisiner ce plat avec un poisson blanc, comme du bar.

Le « vinaigre de poire » que j’utilise dans la recette est en fait du délice de poire, c’est un liquide composé de jus de poire, de vinaigre, sucre et épices. C’est mon chéri qui me l’a offert de retour de son passage à Château-Thierry. Vous pouvez le remplacer par du vinaigre de cidre, trouvable plus facilement, ou bien en le confectionnant vous même.

Continue reading »


Lieu noir au bacon, sauce « maltaise »

Posted on

lieu au bacon

Dans mon frigidaire, il y avait du lieu noir et du bacon, et il y avait une orange qui se sentait seule parmi les autres fruits. J’avais envie de faire un plat avec tout ça.

Le lieu est simplement entouré de bacon et assaisonné au thym. C’est simple et efficace, mais surtout bon! J’ai accompagné le tout avec mes bricks roulés aux légumes.

Quant à la sauce, j’avais envie d’un truc qui change… Pourquoi pas une sauce hollandaise? oui mais à l’orange!

La sauce maltaise est une hollandaise dans laquelle on ajoute du jus et zestes d’orange sanguine, d’où le nom de maltaise, car il existe une variété d’orange sanguine, cultivée en Tunisie aujourd’hui, de ce nom. Je n’arrive pas à retrouver l’origine exacte de cette sauce, mais Auguste Escoffier, grand nom de la cuisine française des XIX et XXème siècle, y fait référence dans son guide culinaire (1912). Il dit de cette sauce que :

« La sauce maltaise, est une sauce hollandaise qui, tout d’un coup, a décidé de passer du Nord au Sud, quittant les frimas bataves pour le soleil de Malte en y ajoutant le jus et le zeste d’oranges sanguines. »

Alors, je dois aussi vous parler de la sauce hollandaise, la base. C’est une émulsion chaude de jus de citron et de beurre clarifié, dans laquelle on ajoute du jaune d’œuf, celui-ci faisant agent émulsifiant. La sauce fut inventée sous le règne de Louis XIV, pour en finir avec les sauces grasses. Elle fut créée pendant la guerre de Hollande, d’où son nom. (ref. Wikipédia)

Cette sauce est réputée difficile à réaliser, car les jaunes d’œufs peuvent rapidement coaguler si on ne la surveille pas.

Vous savez (presque) tout, maintenant, à vos casseroles.

Continue reading »


Bagels saumon , avocat , tomates confites

Posted on

bagel1

Après avoir confectionné les pains bagels, il faut maintenant les garnir.
Libre à vous de choisir la garniture que vous voulez y mettre.
Les bagels sont garnis principalement de fromage frais, avec du saumon, de la charcuteries, des légumes… Il y a aujourd’hui un tel engouement pour les bagels, que l’on retrouve ce petit pain garni de multitudes d’aliments.
A Montréal, et au Canada en général, ils sont coupés en deux et grillés sur la face interne du bagel.
Certains les mangent au petit déjeuner simplement beurrés, ou avec de la confiture.
J’ai choisi un classique, le saumon fumé, avec du fromage frais. J’avais envie d’y ajouter de l’avocat, de la tomate confite et quelques feuilles de basilic. Miam!

Continue reading »


Ficelles de saumon fumé

Posted on

Je vous avais déjà présenté la ficelle picarde dans cet article. Cette fois-ci à la place du jambon, j’y ai mis du saumon fumé. Le gout est vraiment bon. J’en fait souvent chez moi ces derniers temps.

Je ne savais pas trop comment la nommer: ficelle au saumon, ficelle scandinave ou ficelle nordique…

Vous pouvez très bien, à la place de la crème, faire une béchamel dans laquelle vous rajouterez un peu de fumet de poisson. c’est selon votre goût.

Comptez deux ficelles par personne pour un plat principal, accompagnées de salade verte.

Continue reading »


Harengs marinés à la crème

Posted on

Pour la veille de noël, j’ai concocté des harengs marinés à la crème.

J’ai préalablement dessalé les harengs fumés dans du lait, ainsi ils sont moins salés et cela leur procure une texture plus moelleuse. Il faut les dessaler au minimum 24h.

Le marinage demande un minimum de 48h et on peut les conserver en pot bien fermé environ une semaine.

Choisissez une crème de bonne qualité, ces harengs ne seront que meilleurs.

J’y ai ajouté des cornichons polonais, ce sont des cornichons lactofermentés, mais des cornichons malossols conviennent très bien.

L’origine de cette recette est assez floue, ces harengs à la crème se préparent aussi bien en Scandinavie que dans les pays de l’Est de l’Europe, mais aussi dans le nord de la France.

Continue reading »


Makizushi au saumon et à l’avocat

Posted on

Cela faisait un bail que je voulais mettre la recette des makis sur mon blog, à la maison on en a déjà fait des tas de fois, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’en faire des photos.

Les makizushis (sushi en rouleau) font partie de la catégorie des sushi, les autres sortes de sushi sont les : Nigirizushi, Temakizushi et les Oshizushi. Je vous les présenterais quand j’en aurais l’occasion.

Le sushi est un plat à base de riz japonais datant d’environ le Vème siècle avant J-C. Le riz à sushi est vinaigré et légèrement sucré.

Le maki c’est du riz enroulé dans une feuille d’algue nori séchée, garni généralement de poisson cru ainsi que d’autres aliments. On y met également du wasabi, sorte de raifort japonais.
Ils sont accompagnés de gingembre confit, de sauce soja et de wasabi. On peut aussi enrouler le riz autours d’une fine omelette, ou d’une feuille de chou.

Il en existe moult garnitures tels que le saumon, le thon, la tomate, l’artichaut, etc…

Ceux que j’ai réalisé, sont au saumon et à l’avocat donc ils se nomment « shake abocado maki ».

Pour les réaliser, il faut avoir un peu de patience et d’exercice, mais surtout du bon matériel.  Il faut bien suivre les étapes de la cuisson du riz et de la confection des maki.

Vous aurez besoin d’un bon couteau et d’une natte en bambou, vendue dans les épiceries asiatiques.

Continue reading »