Salade de printemps : boulgour, fèves, concombre, radis et herbes {comme un taboulé}

Posted on

Il fait peut être 40°C dans certaines régions, ces jours-ci, mais cela n’empêche qu’on est toujours en printemps. Bientôt, c’est le solstice d’été! La fête de la musique, tout ça!

Pour ces jours très chauds, rien de mieux qu’une salade rafraichissante à base de boulgour et d’herbes, comme pour le véritable taboulé (ou tabbouleh). Le taboulé, contrairement à ce que l’on peut voir dans les supermarchés, n’est pas une masse collante de semoule, de tomate, de menthe déshydratée, de raisins et d’acide citrique. Au contraire, il y a très peu de boulgour (et non pas de semoule donc) pour une grande quantité de persil. Le tout est citronné et on peut y ajouter de la tomate, de l’oignon et/ou du concombre.

On retrouve le taboulé dans la cuisine libanaise et turque principalement.

Dans cette salade printanière, j’y ai ajouté des crudités de saison: radis, concombres, fèves. Enfin des herbes fraîches : persil, coriandre et menthe.

Continue reading »


Filet mignon roulé au jambon, farci aux tomates séchées et herbes

Posted on

Ce plat se compose d’un filet mignon de porc, farci de tomates séchées et marinées à l’huile, ainsi que de persil haché et de marjolaine, le tout enroulé de jambon cru de la Forêt Noire (Schwarzwälder Schinken). Ce dernier est un jambon cru et bien fumé, fabriqué en Allemagne, dans la région portant son nom. Sa préparation consiste à le frotter à l’ail, à la coriandre et aux baies, puis à le fumer aux essences de la Foret-Noire après l’avoir macéré en saumure, enfin il est séché quelques semaines.  Depuis 1997, ce jambon fait l’objet d’une indication géographique protégée (IGP). C’est un de mes jambons fumés préféré. On le trouve facilement dans le magasin discount allemand (je ne cite pas de marques, son nom commence par L).

À la base, je voulais garnir ce rôti de sauge, de marjolaine et de persil, mais je n’avais pas trouvé de sauge…

J’ai accompagné simplement ce rôti de pommes-de-terre cuites au four, dans la cocotte où j’ai rôti la viande, avec de l’ail en chemise.

J’ai arrosé le tout d’une sauce au fromage ail et fines herbes.

Vous pouvez évidemment remplacer le filet mignon de porc par un filet mignon de veau, et si vous ne trouvez pas de Schwarzwälder Schinken, tout autre jambon cru fumé convient parfaitement.

Continue reading »


Tacaud farci au riz épicé, épinards à l’orientale

Posted on

Le tacaud est un des poissons les moins chers sur le marché. On peut trouver son prix au kilo à environ 3€ à 4€.

C’est un poisson marin à chair fragile et délicate, qui se reconnait grâce à son barbillon. Le tacaud doit se manger très rapidement, car il se conserve mal.

J’ai farci ce tacaud avec un reste de riz cuit, auquel j’ai ajouté une sauce aux herbes, citron vert et épices à colombo.

Comme c’est la saison des épinards, j’ai accompagné ce tacaud farci au riz épicé avec des épinards frais aux raisins blonds et des amandes grillées.

Si vous ne supportez pas l’idée de manger un poisson entier, il est tout à fait possible de farcir des filets avec le riz épicé, ou simplement l’arroser de cette sauce, comme dans cette recette de tacaud à la chermoula.

Continue reading »


Barquettes d’endives, radis noir, tomme et magret fumé, sauce rémoulade

Posted on

Le printemps a pointé le bout de son nez, mais le mois de mars n’est pas encore terminé.

Pour cette journée ensoleillée, je vous propose un petit apéro parfumé.

Ce sont de petites barquettes faites avec des feuilles d’endives, garnies d’un mélange de radis noir, très bon pour le foie, des pommes granny qui apportent un petit côté sucré et acidulé; de la tomme des montagnes de Savoie bien affinée ; et du magret de canard fumé. La tomme que j’ai utilisée provenait directement de Savoie, des fruitières des Rives du Fier, que m’a apporté un ami.

J’ai relevé le tout d’une sauce presque rémoulade! Je dis ça car la rémoulade est une mayonnaise à la moutarde (ou au raifort) agrémentée de cornichons, câpres, échalote, anchois et herbes aromatiques telles que l’estragon, cerfeuil, persil et ciboulette. Elle accompagne traditionnellement du céleri. Ma rémoulade ne contient ni cornichons, ni câpres, ni anchois et manque d’estragon. Je vous donne la recette de ma version, mais je rajoute les ingédients de la rémoulade classique entre parenthèses.

D’après wikipédia, je cite l’origine du nom de rémoulade:

Deux explications s’opposent. Selon le Centre national de recherche textuel et lexical, le terme provient de l’ancien substantif remolade (1740) ou rémoulade (1746) dérivés du rouchi remola (« raifort gris », « radis noir ») et ramolos (« raifort »). Selon le Littré et Joseph Favre (1883), qui l’orthographient respectivement rémolade, rémoulade et remoulade, le terme viendrait du verbe remoudre par remoulu (moulu deux fois), parce que les ingrédients étaient pilés dans un mortier.

Continue reading »


Gratin de poisson aux légumes, sauce au persil

Posted on

J’adore quand un petit plat simple se transforme en délice!

Quand on ne veut pas se prendre la tête et qu’on n’a pas trop de temps, ce gratin de poisson est top!

Ici, rien de compliqué : du poisson blanc, des légumes et une sauce délicieuse qui accompagne le tout.

La sauce est faite avec du persil, mais un mélange d’herbes type coriandre et basilic doit être encore meilleurs.

Continue reading »


Cuisses de canard confites ail et miel, pommes-de-terre sarladaises

Posted on

Dans cette recette je vous explique comment préparer du confit de cuisses de canard, fait maison.

Le confit de canard est un mets qui existe depuis l’antiquité, mais on le trouve traditionnellement en France dans le Sud-Ouest. Il est avant tout une technique de conservation, car le canard et d’abord mariné dans le sel, puis cuit dans sa graisse et conservé dans celle-ci. La viande est longuement cuite à basse température. Il faut compter quelques jours pour la préparation du confit de volaille de A à Z.On peut également confire de l’oie, car c’est une volaille grasse.

On peut utiliser simplement du gros sel pour la première étape de sa préparation, j’ai préféré ajouter d’autres épices afin que la chair absorbe plus de saveurs. N’hésitez surtout pas à bien rincer le canard après salaison, vous pouvez même le laisser tremper dans de l’eau tiède quelques heures.

Ne soyez pas tentés par la cuisson des cuisses de canard dans le four, cela les asséchera, et elles seront immangeables.

Après avoir confit le canard, je n’ai pas attendu pour le cuisiner avec du miel et de l’ail, mais vous pouvez très bien garder votre confit plusieurs mois, à condition de le conservé dans des bocaux stérilisés, et que la viande soit bien recouverte de graisse.

J’ai classiquement accompagné ce confit avec des pommes-de-terre à la sarladaise (et non pas salardaise). Ces pommes-de-terre sont sautées avec la graisse de canard, avec de l’ail et des champignons. C’est pas très « régime minceur » tout ça, mais de temps en temps, c’est top!

Les pommes-de-terre sarladaises seraient originaires de la ville de Sarlat, dans le Périgord, en Dordogne.

Continue reading »


Mini-charlottes au saumon fumé et fromage de chèvre

Posted on

Pour les fêtes, voici une petite entrée qui impressionnera vos invités.
Elle se compose de fromage de chèvre avec des herbes, de saumon fumé et de concombre.

L’intérieur n’a pas été photographié, mais pour vous donner une idée, il se compose de plusieurs couches de fromage, de saumon et de concombre.

Faites attention de ne pas saler le fromage et de bien rincer les concombres après les avoirs dégorgés, sinon les charlottes seront trop salées.

Je vous propose ici des portions individuelles, dans de petits ramequins, mais vous pouvez tout aussi bien en faire une plus grande charlotte que vous découperez en parts.

Le temps de repos de ces mini-charlottes nécessite environ 12 heures de repos.

J’ai pioché cette recette sur le site du Larousse Cuisine.

Continue reading »


Lumaconi farcis

Posted on

J’avais déjà vus plusieurs recettes de conchiglioni farcis et ça me tentait d’essayer.

Mais en faisant les courses, j’ai aperçu ces lumaconi et je les ai choisies pour les farcir.

La farce est constituée de fromage de chèvre, de tomates séchées et d’herbes fraîches.

On peut les manger froides ou bien gratinées au four, je les préfère ainsi.

Les lumaconis sont de très grosses pâtes ressemblant un peu à des coquilles d’escargot. Leur nom provient du mot « lumaca » signifiant « escargot » en italien. Le pluriel étant « lumache », il existe des pâtes se nommant ainsi, elles sont plus petites que les lumaconi.

Elles sont striées pour retenir la sauce et peuvent se manger farcies ou enrobées de sauce.

Continue reading »


Falafels

Posted on

Les falafels sont des boulettes de pois chiches ou de fèves frites, mélangées à des herbes, de l’oignon, de l’ail et parfois du piment.
Ils sont originaires d’Egypte depuis la première moitié du premier millénaire de notre ère.
Ont les retrouve maintenant dans la cuisine du Proche-Orient, en Syrie et au Liban.

Selon les régions, les falafels sont composés de fèves, de pois-chiches ou encore un mélange des deux.
Ils sont généralement servis dans un pain pita avec des crudités et une sauce au yaourt, du tahini, du caviar d’aubergine ou bien encore du houmous.

Personnellement, je prépare les falafels avec des pois-chiches et je les accompagne de tzatzikis.

Je n’y ai pas mis de coriandre car une amie qui est venue chez moi n’aime pas ça, je l’ai quand même mise dans la recette que je vous donne ici.

Il est important de suivre chaque étape de la confection des falafels car souvent ils se délitent lors de la cuisson en friture.

Il faut que les ingrédients qui les composent ne soient pas humides, c’est pour cela qu’il est préférable de les préparer la veille.

Attention également à la cuisson des falafels, les miens étaient un peu trop secs car je les ait cuits trop longtemps.

Vous pouvez également les saisir rapidement en friture pour les précuire et les cuire une deuxième fois brièvement avant de les servir.

Continue reading »


San choy bau

Posted on

Le san choy bau est un plat chinois, mais aussi vietnamien. Il signifie « laitue » en chinois.

C’est à la base du porc haché épicé, des champignons, des pousses ou des fèves de soja, le tout enroulé dans une feuille de laitue.

Il peut se manger en entrée mais aussi en plat principal accompagné par exemple de nouilles ou de riz.

J’ai utilisé du boeuf haché plutôt que du porc, car j’en avais en réserve. Je n’avais pas de champignons shiitakés, je les ai remplacé par des champignons de couche.

J’ai pris la recette dans le « livre d’or de la cuisine ».

Continue reading »