Cannellonis au poisson et à la bisque de homard {accommoder un reste de bisque}

Posted on

Printemps rime souvent avec grand nettoyage, et chez moi il était temps de vider mes placards.

J’y ai retrouvé une bouteille de bisque de homard que j’avais acheté durant les fêtes de fin d’année, me disant que ça pourrait dépanner. N’ayant pas l’envie de manger cette bisque seule, j’ai préféré l’allier à du poisson, puis de sortir ma machine à pâtes.

La bisque est un potage très corsé à base de crustacés, additionné de crème fraîche. Au XVII ème siècle, la bisque est faite à base de gibiers tels que le pigeonneau et autres viandes comme le mouton, puis elle a évolué en un coulis exclusivement fait de crustacés tels que le homard, les écrevisses, les crabes et les crevettes.

Pour préparer une bisque, il faut concasser les carcasses des crustacés, les faire cardinaliser (cuire à feu fort afin de développer la couleur rouge vif des crustacés), ajouter les aromates, flamber le tout, mouiller au fumet, cuire et mixer le tout finement.

Mes cannellonis sont en fait des lasagnes roulées, étant donné que je ne peux faire des tubes de cannellonis avec des pâtes fraîches maison. C’est ainsi que l’on prépare originellement les cannellonis. J’ai fait ma recette habituelle de pâtes, comme dans cette recette (clic).

Continue reading »


Riz pilaf aux crevettes

Posted on

C’est un plat tout simple que je publie aujourd’hui.

Le pilaf est en fait un mode de cuisson. On peut cuisiner en pilaf : le riz, le quinoa ou le boulgour  On peut y ajouter des légumes, des viandes, des crustacés ou encore du poisson.
Il est originaire du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale.

Choisissez un riz parfumé à grain long pour un pilaf, il est idéal pour ce mode de cuisson.

Je vous mets les proportions en « verre à moutarde » car je n’ai actuellement pas de balance.

Continue reading »


Tenpura

Posted on

La tenpura, écrite communément tempura, ce sont en fait de petits beignets de légumes, de poissons ou de fruits de mer.

Ces beignets sont connus pour être plus légers et plus digestes grâce à une technique de friture différente.
La pâte doit être fluide et surtout très froide. Au contraire, l’huile de friture doit être assez chaude (180°C), ainsi la cuisson est rapide et l’huile pénètre moins dans l’aliment, ce qui rend ces beignets plus digestes.

Les japonais utilisent l’huile de sésame pour frire les tenpura, mais elle est remplaçable par de l’huile de pépins de raisin, l’huile d’olive ou tout autre huile de friture.

La tempura se sert avec une sauce (à base de sauce soja, de vinaigre de riz, de raifort et de gingembre), ainsi qu’avec un bol de riz.
Généralement la pâte se fait avec de la farine de riz, mais si vous n’en avez pas, il est tout à fait possible de la remplacer par un mélange de farine de blé et de fécule de maïs. C’est ce que j’ai fait.

Vous pouvez mettre en tempura divers légumes tels que la patate douce, des champignons, des aubergines, des brocolis, etc…

Pour une soirée conviviale, il est possible de faire frire les tempura dans un réchaud à fondue, chacun trempe sa garniture dans la pâte puis dans le réchaud.

Continue reading »


Pad thai

Posted on

Le pad thai est un plat d’origine thaïlandaise, signifiant « friture de style thaïlandais ». C’est une recettes très courue dans ce pays et elle a été popularisée car le premier ministre Phibunsongkram Luang décide de lutter contre la récession économique après la seconde guerre mondiale et de promouvoir la production de pâtes faites à partir de riz, pour réduire la consommation de riz en lui même.

La recette de base se compose de nouilles de riz, d’oeufs, de crevettes séchées ou non, de tofu et des haricots jaunes, le tout mélangé à une sauce, mais il se trouve que l’on rajoute d’autres ingrédients selon la région.

De mon côté, j’ai préparé ce pad thai avec des nouilles aux oeufs et avec ce que j’avais sous la main et dans mon bled paumé, où l’on ne trouve pas forcément tous les ingrédients nécessaires à la confection d’une recette asiatique.

En effet je n’ai pas trouvé de crevettes séchées, je les ai remplacées par des crevettes grises. La pâte de tamarin qui devait composer la sauce n’existe pas non plus ici, je n’en ai donc pas mis, idem pour la ciboule thaï, remplacée par de l’oignon nouveau. Et enfin je n’ai pas mis de tofu, car je n’aime pas ça. Donc à vous de faire à votre façon.

Continue reading »


Shrimp Etouffee ou crevettes à l’étouffée

Posted on

Cette recette est à la base constituée d’écrevisses, sont nom d’origine est « crawfish etoufee ». Mais comme je n’en ai pas trouvé, je les ai remplacées par des crevettes.

C’est un plat cajun, typique de la Louisiane, aux Etats-unis. Là bas, les écrevisses abondent et il y a de multitudes de recettes qui en sont composées. Si vous voulez une autre recette de cet Etat américain en voici un ici.

La recette est faite généralement avec, en plus des écrevisses, du cèleri,  du poivron, de l’ail, et du piment, le tout lié à un roux. Je n’ai pas mis de cèleri car à la maison on n’aime pas ça.

Ce plat se sert avec du riz blanc.

Continue reading »


Daurade royale dieppoise

Posted on

Ma grand-mère de Pologne est venue rendre visite à sa famille en France et pour cette occasion j’avais envie de cuisiner un plat français qu’elle n’aurais pas encore goûté.

J’ai donc farfouillé dans mon bouquin de cuisine d’école et j’ai trouvé une recett qui m’a tout de suite plus.

A la base cette recette se fait avec de la sole, mais tout poisson blanc convient très bien.

N’aimant pas les moules, je les ai retirées de la recette, mais si vous les aimez, surtout profitez-en, il faut alors les cuire façon marinière, les décortiquer, les ébarber et les rajouter à la sauce.

La sauce dieppoise se compose de fumet de poisson, de champignons, de crevettes et de moules, le tout crémé.

Ici, j’ai fait la recette de A à Z, c’est à dire que le fumet de poisson est maison et je pense que c’est bien meilleur ainsi.

En plus le fumet de poisson n’est pas très long à faire et vous pouvez en faire en plus grande quantité, puis le concentrer en le faisant réduire de moitié et enfin le conserver dans des bacs à glaçons pour une utilisation ultérieure.

Donc la préparation est longue, mais quel bonheur en bouche!

Surtout, pour faire le fumet, demandez à votre poissonier de vous donner les parures du poisson qu’il a levé en filets.

Continue reading »


Blanquette de la mer

Posted on

Voilà une recette que j’avais envie de tester depuis longtemps et cette fois-ci je m’y suis lancée.

J’en ai eu l’occasion quand ma famille est venue me rendre visite.

La blanquette de la mer est un mélange de différents poissons et éventuellement de fruits de mer, avec des légumes et le tout nappé de sauce blanche.

J’ai déjà mis la recette de la blanquette à l’ancienne dans mon blog, ici c’est la version poisson.

Continue reading »


Champignons farcis aux crevettes grises

Posted on

Toujours avec mes amies, nous sommes allées à la mer, la ville maritime la plus proche se situant à une vingtaine de kilomètres de chez moi.

On s’est acheté des moules et du poisson frais sur la criée. J’en ai profité pour sauter sur les crevettes grises qui me faisaient de l’oeil.

J’ai donc eu l’idée d’en farcir des champignons. Le plus long à faire était de décortiquer ces minuscules crevettes.

Je n’ai pas mis la recette des moules au curry et de la sole meunière que j’ai préparées, sur le blog, ne les ayant pas photographiées.

Ce sera pour une autre fois. Continue reading »



Salade de crevettes marinées

Posted on

Rien de tel qu’une bonne petite salade aux saveurs mélangées pour une entrée simple et réussie.

Je vous donne ici la recette avec des crevettes tièdes, mais la salade que j’ai mangée était faite avec des crevettes froides qui avaient été cuites la veille.

Continue reading »