Bouchées de bricks à la betterave, fromage de chèvre et avocat

Posted on

Ah! Ce beau temps donne envie de refaire le monde entre amis autours de petites mignardises.

Et ça tombe bien, car je vous propose là de petites bouchées montées à la façon d’un mille-feuille, avec des feuilles de brick et garnies de crème au fromage de chèvre, d’avocat et de betteraves.

J’y ai ajouté plusieurs herbes telles que de la coriandre et de la ciboulette.

C’est très simple à faire et vraiment pas cher, et puis vos amis vont être épatés!

Attention! Si possible, garnissez les bouchées au dernier moment (ou une demi-heure maximum) avant de servir, sinon les feuilles de brick vont ramollir.

Continue reading »


Barquettes d’endives, radis noir, tomme et magret fumé, sauce rémoulade

Posted on

Le printemps a pointé le bout de son nez, mais le mois de mars n’est pas encore terminé.

Pour cette journée ensoleillée, je vous propose un petit apéro parfumé.

Ce sont de petites barquettes faites avec des feuilles d’endives, garnies d’un mélange de radis noir, très bon pour le foie, des pommes granny qui apportent un petit côté sucré et acidulé; de la tomme des montagnes de Savoie bien affinée ; et du magret de canard fumé. La tomme que j’ai utilisée provenait directement de Savoie, des fruitières des Rives du Fier, que m’a apporté un ami.

J’ai relevé le tout d’une sauce presque rémoulade! Je dis ça car la rémoulade est une mayonnaise à la moutarde (ou au raifort) agrémentée de cornichons, câpres, échalote, anchois et herbes aromatiques telles que l’estragon, cerfeuil, persil et ciboulette. Elle accompagne traditionnellement du céleri. Ma rémoulade ne contient ni cornichons, ni câpres, ni anchois et manque d’estragon. Je vous donne la recette de ma version, mais je rajoute les ingédients de la rémoulade classique entre parenthèses.

D’après wikipédia, je cite l’origine du nom de rémoulade:

Deux explications s’opposent. Selon le Centre national de recherche textuel et lexical, le terme provient de l’ancien substantif remolade (1740) ou rémoulade (1746) dérivés du rouchi remola (« raifort gris », « radis noir ») et ramolos (« raifort »). Selon le Littré et Joseph Favre (1883), qui l’orthographient respectivement rémolade, rémoulade et remoulade, le terme viendrait du verbe remoudre par remoulu (moulu deux fois), parce que les ingrédients étaient pilés dans un mortier.

Continue reading »


Mini-charlottes au saumon fumé et fromage de chèvre

Posted on

Pour les fêtes, voici une petite entrée qui impressionnera vos invités.
Elle se compose de fromage de chèvre avec des herbes, de saumon fumé et de concombre.

L’intérieur n’a pas été photographié, mais pour vous donner une idée, il se compose de plusieurs couches de fromage, de saumon et de concombre.

Faites attention de ne pas saler le fromage et de bien rincer les concombres après les avoirs dégorgés, sinon les charlottes seront trop salées.

Je vous propose ici des portions individuelles, dans de petits ramequins, mais vous pouvez tout aussi bien en faire une plus grande charlotte que vous découperez en parts.

Le temps de repos de ces mini-charlottes nécessite environ 12 heures de repos.

J’ai pioché cette recette sur le site du Larousse Cuisine.

Continue reading »


Lumaconi farcis

Posted on

J’avais déjà vus plusieurs recettes de conchiglioni farcis et ça me tentait d’essayer.

Mais en faisant les courses, j’ai aperçu ces lumaconi et je les ai choisies pour les farcir.

La farce est constituée de fromage de chèvre, de tomates séchées et d’herbes fraîches.

On peut les manger froides ou bien gratinées au four, je les préfère ainsi.

Les lumaconis sont de très grosses pâtes ressemblant un peu à des coquilles d’escargot. Leur nom provient du mot « lumaca » signifiant « escargot » en italien. Le pluriel étant « lumache », il existe des pâtes se nommant ainsi, elles sont plus petites que les lumaconi.

Elles sont striées pour retenir la sauce et peuvent se manger farcies ou enrobées de sauce.

Continue reading »