Cigares aux amandes

Posted on

Les pâtisseries orientales, j’adore ça. La plupart sont très sucrées et bien grasses, mais quand elles sont bien faites elles sont délicieuses.

Il y au moins une trentaine de sortes de pâtisseries orientales, mais ce qui les caractérise c’est leur composition souvent faite avec des amandes, des noix ou des pistaches.  Elles peuvent être des biscuits, des beignets, etc… avec du miel généralement, et pour aromatiser on retrouve le goût de la rose ou de la fleur d’oranger. Les dattes, les figues et les confitures y apparaissent pour couronner le tout. Miam!

On retrouve les pâtisseries orientales dans tout le Maghreb et le Moyen Orient. Elles sont souvent préparées pour les grandes occasions et surtout lors de la fête de l’Aid, afin de célébrer la fin du ramadan.

Alors, avec un tel délicieux assortiment, difficile de choisir, mais ça tombait bien car j’avais des feuilles de brick qui attendaient sagement que je les utilise, j’ai jeté mon dévolu sur les cigares aux amandes. En plus ils sont très simples à réaliser.

Pour les aromatiser, j’y ai mis de l’eau de rose, mais comme c’est le printemps et que les cerisiers sont en fleur, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une infusion de fleurs de cerisiers et d’en ajouter dans les cigares aux amandes.

Pour une infusion à la fleur de cerisier, il suffit de faire chauffer 200 ml d’eau minérale à 90°C et d’y infuser 50 g de mélange de feuilles et de fleurs de cerisier. Laisser refroidir, puis filtrer.

J’ai piqué la recette dans le blog de Djouza, La Cuisine de Djouza, la spécialiste de la cuisine orientale.

Continue reading »


Tacaud farci au riz épicé, épinards à l’orientale

Posted on

Le tacaud est un des poissons les moins chers sur le marché. On peut trouver son prix au kilo à environ 3€ à 4€.

C’est un poisson marin à chair fragile et délicate, qui se reconnait grâce à son barbillon. Le tacaud doit se manger très rapidement, car il se conserve mal.

J’ai farci ce tacaud avec un reste de riz cuit, auquel j’ai ajouté une sauce aux herbes, citron vert et épices à colombo.

Comme c’est la saison des épinards, j’ai accompagné ce tacaud farci au riz épicé avec des épinards frais aux raisins blonds et des amandes grillées.

Si vous ne supportez pas l’idée de manger un poisson entier, il est tout à fait possible de farcir des filets avec le riz épicé, ou simplement l’arroser de cette sauce, comme dans cette recette de tacaud à la chermoula.

Continue reading »


Gâteau à la ricotta, citron et amandes {sans gluten}

Posted on

Cette recette de gâteau, je l’ai trouvée grâce à Pinterest. Je m’y ballade de temps en temps et j’y trouve des recettes très jolies et gourmandes. D’ailleurs, Roquette & Rollmops a son propre tableau Pinterest. Pour y accéder, cliquez sur le P encerclé en rouge, en haut à gauche de la page du blog ou en cliquant ici.

Du coup, cette image m’a menée au blog d’Isabelle, Pourquoi Pas…??, qui contient plein de délicieux plats dont ce gâteau bien moelleux.

Ce gâteau fondant, fait penser à un cheesecake cuit et bien citronné. Les amandes amènent un petit goût torréfié en plus.

Après quelques recherches, j’ai découvert que la recette originale viendrait du magasine culinaire de l’australienne Donna Hay, datant de 2013.

Il sera difficile de vous résumer en quelques lignes la vie de Donna Hay, mais c’est une journaliste et styliste culinaire reconnue en Australie. Elle a commencé à être célèbre à l’âge de 25 ans, en étant rédactrice en chef de la section cuisine de Marie-Claire, puis a lancé son propre magazine culinaire à partir de 2001. Son magasine est un réel succès dans plusieurs pays anglophones du monde entier. Les recettes de Donna apparaissent dans de nombreux autres magazines et journaux Australiens. Elle fait éditer également 24 livres, a eu ses propres émissions culinaires mais aussi une gamme de produits à son nom.

Pour les intolérants au gluten, cette recette est faite pour vous car la poudre d’amandes et la maïzena remplacent la farine.

Continue reading »


Soufflés au fromage blanc & pralinoise + tarte au fromage blanc

Posted on

Aujourd’hui ce sont deux recettes en une que je vous propose : une tarte fine au fromage blanc, ainsi que des soufflés avec la même garniture que la tarte.

Le fait est que j’ai préparé une recette de tarte au fromage blanc, mais je ne voulais pas la faire trop épaisse, j’ai donc foncé mon moule à tarte avec une petite bordure. Le problème, c’est que j’ai confectionné ma recette avec les quantités habituelles. Il me restait donc de l’appareil au fromage blanc, que j’ai mis dans des ramequins pour en faire des soufflés.

Le fond de la tarte et des ramequins sont tapissés de pralinoise, le mélange est délicieux! Les zestes de citron rehaussent le petit côté acidulé du fromage blanc, et le côté sucré de la pralinoise harmonise le goût.

Avec la recette ci-dessous, vous pourrez obtenir environ 6 à 8 soufflés si vous ne faites pas de tarte, sinon vous en obtiendrez 3. Ces soufflés se dégustent bien frais.

Cette tarte au fromage blanc est un classique français, mais je vous promets, dès que je peux, je vous donne la version délicieuse de ma grand-mère polonaise.

Continue reading »


Tarte Malitourne meringuée {accommoder un reste de crème d’amandes et un blanc d’œuf}

Posted on

Par curiosité, et parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de défis cuisine, j’ai jeté un œil sur le site culinaire recettes.de pour voir quel est le défi du mois de janvier: cuisiner avec des restes. Parfait pour se remettre dans le bain. Cuisiner les restes, ça me connait, si vous voulez de l’inspiration en voici: , , ici, puis encore, et enfin.

Et puis c’était l’occasion d’inaugurer un des livres que j’ai eu pour noël : « On va déguster » comme l’émission radio culinaire de France Inter. Ce bouquin là, je ne m’en lasse pas. Il y a tellement de petites anecdotes, de recettes sympa et d’astuces que je ne sais plus où donner de la tête. Je l’utilise quasi tous les jours. c’est tout à fait le genre de livres que j’adore!

J’ai jeté mon dévolu sur la tarte Malitourne, proposée dans la rubrique des pommes. Je ne connaissais pas du tout cette tarte et elle m’avait l’air fort sympathique. En plus il me restait de la crème d’amandes-noisettes et un blanc d’œuf quand j’ai fait mes mini galettes des rois. J’ai donc coiffé cette tarte d’une meringue qui lui va très bien.

Je ne retrouve pas l’origine de la tarte Malitourne…mais il est dit dans le livre « On va déguster » que la recette vient elle-même d’un autre livre intitulé « Une pomme par jour ».

Il est conseillé de prendre des pommes reines des reinettes, moi j’ai pris de la belle de boscoop avec son goût acidulé.

Continue reading »


Florentins {et technique du chocolat tempéré}

Posted on

S’il y a une chose que je peux manger sans pouvoir y résister, ce sont les florentins! C’est vraiment trop bon!

Les florentins sont faits à base d’amandes, de miel, de fruits confits (normalement oranges confites) et nappés de chocolat. J’y ai rajouté un mélange de fruits secs (cranberry, raisins, physalis).

J’en avait confectionné pour les offrir en cadeau pour noël à ma famille, avec des leckerlis.

Les florentins ont été créés le pâtissier de la famille Médicis, à Florence, d’où son nom.

De faire des florentins, m’a permis d’apprendre à tempérer du chocolat. Je vous explique: lorsque l’on fond simplement du chocolat pour napper une friandise, le chocolat risque de fondre facilement dès qu’on le touche après durcissement, et il a un aspect mat. Tempérer du chocolat permet une bonne tenue du chocolat – il est croquant- et un aspect brillant, et évite des traces blanches. En gros, le chocolat va tenir beaucoup mieux la chaleur, l’humidité et les odeurs.

Pour cela, il faut respecter une courbe de températures, on doit obligatoirement utiliser un thermomètre, afin que le beurre de cacao contenu dans le chocolat puisse se cristalliser. C’est une transformation chimique et physique qui se réalise.

Pour pouvoir réaliser un chocolat tempéré, une simple tablette de chocolat ne convient pas. Vous devrez dénicher ce qu’on appelle du chocolat de couverture. Il se trouve généralement dans les magasins spécialisés, le magasins pour professionnels, mais j’en ai moi même trouvé dans une grande surface. Vous le reconnaîtrez, car il n’est pas en tablettes mais sous forme de petits palets. Celui que j’ai trouvé en grande surface, est un chocolat noir Cuba à 70% de cacao. Il est généralement plus cher qu’un simple chocolat à pâtisser.

Il y a plusieurs techniques pour tempérer du chocolat : au bain-marie, par ensemencement, par tablage et par mycryo.

Les deux premières méthodes sont relativement simples à réaliser chez soi, avec peu de matériel ( thermomètre, cul de poule). La méthode par tablage est LA technique des professionnels du chocolat. Il faut avoir le coup-de-main et posséder un marbre de chocolatier.

La méthode avec Mycryo, est la plus simple, mais elle nécessite de trouver du beurre de cacao de cette marque (Mycryo).

J’ai utilisé la technique au bain-marie. Attention, chaque chocolat a sa propre courbe de température, on ne chauffera pas un chocolat blanc à la même température que du chocolat noir ou au lait, pour le tempérer.

Ici, j’ai utilisé du chocolat noir, sa courbe de température est donc spécifique. On peut tempérer plusieurs fois un chocolat déjà tempéré.

Continue reading »


Mini galettes des rois aux noisettes et pommes

Posted on

Hier c’était mon pot de départ, j’ai donc voulu y amener un petit quelque chose à manger, afin que mes collègues et moi partagions un repas. Vu qu’on est en plein dans la période des galettes, je me suis dit « oh bah tiens, c’est parfait ça, pour un moment convivial entre collègues! ». Et puis j’avais absolument envie de m’y recoller, au vu de mes précédents échecs de confection de galettes des rois: vous pouvez les admirer ici et encore … hum, bon, je me suis rattrapée dans cette recette de pithiviers salé, et j’ai même eu envie de changer de la tradition en cuisinant une tartelette conversation des rois.

Du coup, comme j’ai fait une galette, il me restait de la pâte feuilletée inversée faite maison et de la garniture pour confectionner des mini galettes individuelles. J’ai voulu changer de la traditionnelle frangipane, qui contient de la crème d’amandes additionnée à de la crème pâtissière. J’ai fait une crème d’amandes, avec un peu de noisettes dedans et j’ai remplacé la crème pâtissière par de la compote de pommes, pour plus de légèreté.

J’ai suivi quelques conseils et astuces de Philippe Conticcini, que j’ai glané dans une vidéo récente qu’il a publié sur sont facebook, je vous les retransmets dans la recette qui suit. J’ai malheureusement oublié de prendre des photos à chaque étape de la confection, je vais essayer d’être claire dans mes explications.

Continue reading »


Leckerlis {pains d’épice aux agrumes confits}

Posted on

Les leckerlis ou läckerli sont des petits pains d’épice d’origine allemande, de Bâle plus précisément. Ils sont généralement composés de miel, de farine, d’écorces d’agrumes et d’épices. On peut y ajouter des noisettes et des amandes. Ces petits gâteaux datent du XVème siècle, la légende raconte qu’ils ont été créés pour les membres du concile de Bâle (1431-1449). Cependant on ne trouve le terme de Basler Läckerli  qu’officiellement pour la première fois en 1720. Depuis, on retrouve les leckerlis dans toute l’Allemagne et chaque région a sa propre recette. Ils peuvent être durs et croustillants ou moelleux ; nappés de chocolat ou de sucre, aux noisettes ou aux amandes, etc…Ils sont normalement découpés en petits rectangles, mais j’ai voulu leur donner une forme un peu plus originale. Vous pouvez avoir plus de précisions sur ce petit pain d’épices sur ce lien (clic)

La pâte de base, qui se compose de farine et de miel, se prépare longtemps à l’avance. En Allemagne,  certaines familles et pâtissiers laissent cette base reposer jusqu’à quelques mois. Le mieux est de préparer cette pâte une semaine avant leur préparation, mais si vous n’avez pas le temps avant noël, vous pouvez la préparer 24 heures à l’avance.

J’ai pioché ma recette dans le livre Patisseries! de Felder. Vous trouverez la recette des agrumes confits ici.

Mes läckerli sont plutôt moelleux, je ne voulais pas de biscuits trop durs.

Continue reading »


Cobbler aux prunes

Posted on

cobbler

Jusque récemment je ne connaissais pas encore l’existence du cobbler. Je voyais souvent, en naviguant sur le net des photos de ce dessert, mais je n’y prêtais pas plus attention que ça. Jusqu’à ce que quelqu’un m’offrit des prunes… j’avais envie de changer du crumble et du far aux prunes (c’est délicieux).

Le cobbler est une bonne alternative au crumble. Il est originaire des colonies britanniques américaines. Il a été créé afin de remplacer le fameux pudding réalisé à base de graisse animale, car les colons anglais étaient dans l’incapacité de se procurer les bons ingrédients et les ustensiles appropriés à sa fabrication. L’origine du mot cobbler, enregistrée à partir de 1859, est incertaine. Elle peut être liée au mot cobeler, qui signifie  » un bol en bois ».

Le cobbler peut être salé ou sucré. Plusieurs recettes , mais également plusieurs appellations existent, selon son origine géographique. Ainsi en Amérique du Nord, il est parfois cuit dans une poêle en fer et est nommé grunts, pandowdy, slumps ou Betty. On retrouve généralement dans sa version sucrée, des pommes, des mûres ou des pêches.

J’ai choisi de faire la pâte du cobbler à base de noisettes et d’amandes. Je les ai faites torréfiés afin d’exhaler leur goût.

Pour la prune, prenez de la quetsche, de l’Elena, de la Presenta ou encore l’Angeleno. Cette dernière variété se vend encore en cette saison.

Continue reading »


Tarte à la rhubarbe

Posted on

tarterhubarbe1

Voici une tarte à la rhubarbe pas comme les autres.

J’en suis assez fière, car je l’ai plutôt bien réussie et je la trouve jolie. La décoration, en cuisine est importante: on mange d’abord avec les yeux…

Pour la décoration, je me suis inspirée du fantastik rhubarbe de Christophe Michalak, mais également de la tarte à la rhubarbe de Philippe Conticini.

J’ai fait cette tarte début septembre, et j’ai eu la chance d’avoir encore des fruits rouges et des fleurs, qui poussent directement dans le parc proche de chez moi. Il est possible d’acheter des fleurs décoratives et comestibles dans certaines grandes surfaces.

J’ai fait cette tarte pour l’anniversaire de ma maman, qui avait envie de rhubarbe et de fruits et « surtout sans crèmes grasses et trop sucrées ».

Pour adoucir le gout très acide de la rhubarbe, je l’ai mélangée à de la pomme. Pour la pâte, j’ai opté pour une pâte sablée avec de l’amande.

Pour que le fond de tarte ne se détrempe pas, j’ai une petite astuce : mettre un peu de chocolat fondu dans le fond, cela imperméabilise la pâte. On choisit du chocolat blanc ou noir selon la recette de base.

Alors pour changer de la classique tarte à la rhubarbe, suivez la recette qui suit.

Continue reading »


Apfelstrudel [strudel aux pommes]

Posted on

apfelstrudel

L’apfelstrudel ou strudel aux pommes (apfel signifie pomme en allemand), est une pâtisserie d’Europe centrale, mais elle est plus traditionnelle en Autriche et en Allemagne.

Le mot strudel provient de l’ancien haut allemand stredan, signifiant tourbillon.

Il est fait à base de pâte très fine, dans laquelle on enroule des pommes, des raisins secs et autres fruits secs, le tout parfumé à la cannelle.

La difficulté de cette pâtisserie est la confection de la pâte, si fine, qu’on doit pouvoir lire le journal à travers, selon une expression autrichienne.

Le studel est servi tiède, accompagné de crème fraîche.

Continue reading »


Macarons au chocolat à l’ancienne au passioncurd

Posted on

macaron au passioncurd

Voilà un bien long titre pour des gâteaux simples.

Comme vous le savez peut-être déjà, j’adore le fruit de la passion accompagné de chocolat, ça se marie à merveille! J’ai donc voulu faire des macarons, dans lesquels j’ajoute le passioncurd que j’ai confectionné il y a quelques jours.

Au lieu de faire des macarons classiques, j’ai préféré les faire « à l’ancienne » , version méthode rapide, en gros. Ces macarons sont faits avec une meringue française. Celle-ci est une meringue simple: blancs d’œufs montés en neige avec du sucre en poudre (parfois sucre glace). La meringue italienne, en revanche est un peu plus complexe, car elle nécessite de cuire le sucre au préalable et à une température de 118°C. Ensuite se sucre cuit est ajouté aux blanc d’œufs montés en neige. Elle est donc plus délicate à faire, mais elle est idéale pour faire des macarons classiques, parisiens. Il est, bien évidemment, possible de faire des macarons parisiens avec la meringue française, comme ici, mais il faut alors bien macaronner l’appareil, et bien tamiser la poudre d’amandes.

Continue reading »


Macarons au chocolat et caramel beurre salé

Posted on

Cet été avec une amie, nous nous sommes enfin lancées dans la confection de ces petites merveilles tant à la mode.
C’était la première fois pour nous deux que l’on réalisait des macarons. Nous nous sommes mises d’accord pour faire des macarons au chocolat, avec une garniture qui sort un peu de l’ordinaire et gourmand : le caramel au beurre salé.

Je me souviens qu’à l’école lorsque je passais mon CAP cuisine, j’avais demandé à mon prof de nous apprendre à faire les macarons, il avait répondu que « c’est trop technique » et qu’il est préférable d’apprendre la technique aux élèves de CAP pâtisserie. Cette réponse m’a donc un peu refroidit quant à leur réalisation.

Eh bien je peux vous dire qu’avec mon amie nous n’étions pas peu fières de nos macarons. Ils étaient très bons et beaux, quoi qu’un peu craquelés.

J’ai déjà lu moult recettes et techniques pour la confection des macarons. J’ai surtout retenu qu’il fallait des blancs d’oeufs vieillis, c’est à dire qu’ils doivent avoir plusieurs jours et à température ambiante.
Il faut aussi chasser les bulles contenues dans les coques, en tapant la plaque les contenant, sur une surface plane.

Mais le plus difficile est de savoir macaroner l’appareil, c’est à dire qu’il faut lisser la pâte à la spatule souple pour qu’elle fasse un ruban. La consistance doit être proche de celle d’une crème dessert.

Si vous n’avez jamais osé en faire, je vous promet que ce n’est pas si difficile à faire, il faut simplement bien suivre les étapes et avoir un peu de matériel (papier sulfurisé, poche à douilles, tamis, plaque allant au four).

Le mieux est de déguster les macarons le lendemain de leur fabrication, ils n’en seront que meilleurs.

Continue reading »


Entremet croustillant choco-passion

Posted on

Voilà presque un an que je n’ai absolument rien publié sur mon blog!

Ce n’est pas sérieux de ma part. C’est promis je vais me rattraper. Je vais recommencer à me faire plaisir en cuisinant. Il faut dire que j’ai été très occupée ces derniers temps.

Je reviens donc en force avec cet entremet qui allie la puissance du chocolat avec l’acidité du fruit de la passion. Un mariage savoureux que je conseille à tous les amateurs de bonne pâtisserie.

Cet entremet est composé de deux textures bien distinctes, il allie croustillant et douceur à la fois. Une dacquoise au cacao et un croustillant praliné pour le côté croquant et deux mousses au chocolat-passion (l’une au chocolat au lait, l’autre chocolat noir) pour l’onctuosité. J’adore ce genre de mélange.

Il faut savoir que ce dessert est assez long à préparer, car il nécessite plusieurs temps de repos. Il est conseillé de s’y prendre une bonne journée à l’avance, voir même le préparer en plusieurs jours. La dacquoise se conserve bien, on peut donc la faire à part, une ou deux journées d’avance.

Une dacquoise est à la base une pâtisserie originaire de Dax, dans le Sud-Ouest de la France. Plus tard, la pâte de ce biscuit a été utilisé pour faire les fonds de pâtisseries, pour leur donner du croquant. Ce biscuit est à mi-chemin entre la meringue et le macaron.

Sur cet entremet, j’ai choisit de faire un glaçage miroir au cacao. J’ai trouvé ce glaçage un peu trop gélatineux, prochainement je n’y mettrais que la moitié de la gélatine. Faites-en de même si cette texture vous gène.

Une dernière chose: J’ai utilisé pour cet entremet des fruits de la passion frais, dont j’ai moi même extrais le jus. Vous pouvez très bien, si vous en trouvez, acheter de la pulpe de passion et l’utiliser comme dans la recette.

Continue reading »


Tartelettes conversation des rois

Posted on

Je suppose que vous avez récemment entendu parler de la tarte conversation.
Bien que je n’ai pas la télé, j’ai vu sur le net plusieurs blogs parlant d’une émission sur le sujet de la pâtisserie, où les candidats avaient pour but de préparer, entre autres, cette fameuse tarte.

Voulant changer de la traditionnelle galette des rois, j’ai donc opté pour cette tarte qui est apparemment son ancêtre.
Elle se compose de pâte feuilletée ou brisée, garnie de crème d’amande ou de frangipane, le tout glacé d’un glaçage royal et de bandelettes de pâte.
Son origine date du XVIIIème siècle et il était présenté habituellement sous forme de tartelettes.
Son nom provient d’un livre, écrit par Madame d’Epinay, s’intitulant « Les conversations d’Emilie », paru en 1774, livre ayant connu un grand succès à cette époque.
Certaines vieilles recettes nomment cette tarte « conversation des rois », car on y glisse une fève lors de l’épiphanie.

Je trouve que mes tartelettes sont sorties un peu palotes et mon glaçage royal n’a pas donné le résultat escompté…

Pour le feuilletage, vous pouvez soit faire une pâte feuilletée rapide, comme dans la recette donnée sur internet, soit confectionner une pâte feuilletée à quatre tours. J’ai choisit cette option.
Les pâtes feuilletée du commerce conviennent également.
Pour faire une pâte feuilletée à quatre tours, suivez la recette de la pâte feuilletée normale, mais omettez les deux tourages restants de la recette.

Continue reading »