Banitsa ou Spanakópita {friand aux épinards et à la feta}

Posted on

La banitsa est d’origine bulgare et le spanakópita quant à lui, il est grec.

Ce sont des sortes de friands à base de feuilles de pâte phyllo, garnis de fromage (généralement de la feta), d’œufs, et d’épinards. Le tout est badigeonné de beurre et cuit au four.

La banitsa comporte du yaourt également.

C’est un plat populaire consommé au déjeuner, trouvable en Grèce et en Bulgarie dans les boulangeries ou les restaurants rapides.

Je vous donne la recette pour 6 petites portions, et un moule rectangulaire de 22 x 18 cm.

Continue reading »


Pizza à la crème de poireaux & saumon fumé

Posted on

Je vous avais déjà donné ma recette de pizza avec une pâte bien moelleuse et plutôt épaisse. Cette fois-ci la pâte que j’ai préparé est bien fine et plutôt croustillante.

Au lieu de mettre une base habituelle à la tomate, j’ai préféré une crème de poireaux, qui s’allie très bien avec le saumon fumé et les sprats fumés. Je vous avais déjà parlé des sprats dans ma recette de rouleaux d’hiver.

J’ai également ajouté des olives vertes, des oignons rouges, des tomates séchées, de la mozzarella, des zestes de citron vert et j’ai parfumé le tout à la coriandre, parce que j’adore cette herbe!

Pour les végétariens, je vous conseille de remplacer les poissons par du tofu fumé, afin de garder ce petit goût fumé justement. Pour les végétaliens, il suffit d’enlever la mozzarella en plus.

Pas besoin de vous expliquer l’origine de la pizza, ni qu’elle se décline à l’infini.

La pâte à pizza ressemble à une pâte à pain. Elle se compose de farine (idéalement de type 00, sinon T45), d’eau, de sel, de levure et éventuellement d’huile d’olive. Elle doit lever environ 8 heures et être bien souple.

J’ai appris récemment, qu’une pizza se cuit en deux fois : une première fois avec la base, puis une seconde fois avec la garniture. Quoi qu’il en soit, la garniture ne doit pas trop cuire, elle doit être chaude, c’est tout. Et on ne cuit pas toute la garniture non plus, certains ingrédients se rajoutent après cuisson.

Si vous vous sentez l’âme d’un pizzaïolo, vous pouvez étaler la pâte dans les règles de l’art, en la faisant tournoyer autours de la paume de la main. Pour les moins doués, comme moi, évitez le rouleau à pâtisserie et étalez la pâte avec les mains, le plus finement possible.

Continue reading »


Flamiche aux poireaux et au maroilles

Posted on

J’habite Amiens, une jolie ville picarde et j’ai remarqué que ce n’est pas souvent que je partage avec vous les recettes de cette région du nord de la France. C’est une cuisine qui tient bien au corps, assez rustique, car cette région est très campagnarde. N’empêche qu’on y retrouve des recettes élaborées tout de même, comme le pâté en croûte amiénois, fait à base de canard, et les macarons d’Amiens qui ont un bon goût de pâte d’amande.

Je vous avis déjà présenté la ficelle picarde (ici) avec une version au saumon ici, une recette de lapin aux champignons (), mais aussi la fameuse tarte au sucre dite « tarte au chuc ». Si vous voulez découvrir une autre recette du Nord de la France, voici la tatin de chicons.

Du coup, je vous présente la fameuse flamiche! La plus commune en Picardie est la flamiche aux poireaux, mais il en existe plusieurs versions comme celle au maroilles présente surtout dans le Nord-pas-de-Calais,  et la flamiche samarienne aux poireaux et au saumon originaire d’Abbeville.

Les flamiches peuvent être faites sous forme de tourte ou de tarte, avec une pâte feuilletée ou levée. Tout dépend de sa provenance et des ingrédients qui la constituent.

Ici, j’ai préféré faire une version un peu métissée entre le Nord et la Picardie : les poireaux et la pâte feuilletée pour ma région et le maroilles pour le Nord. J’ai utilisé ma pâte feuilletée inversée, pour avoir un bel effet visuel et un bon goût beurré. Je ne vous cache pas que cette tourte est très calorique.

Si vous ne connaissez pas le maroilles, c’est un fromage au lait de vache avec un goût assez prononcé provenant de la ville portant son nom, dans le Nord. Il est affiné au moins sept semaines et bénéficie d’une AOC et d’une AOP. Sa croûte est orangée et c’est un fromage à pâte molle et croûte lavée.

Continue reading »


Gratin de gnocchis de potimarron au roquefort et chorizo [Gratin tout orange]

Posted on

gratingnocchis1

Je vous avais donc promis deux recettes à faire avec les gnocchis de potimarron, voici la deuxième.

Bien entendu, ces recettes peuvent se faire avec les gnocchis de votre choix.

J’ai choisi de faire un gratin tout orange, avec du chorizo, de la tomate et du roquefort. J’aurais pu choisir le cheddar pour le coup, mais j’ai trouvé que le roquefort apporte du caractère à ces gnocchis. Le chorizo amène également un peu de chaleur à ce plat. Choisissez le chorizo de votre choix. Il en existe du plus doux au plus fort. Si vous aimez le piment, n’hésitez pas à choisir le plus fort, il va vous réchauffer…

C’est un petit plat réconfortant pour ces journées froides. Je vous donne la recette pour deux, elle convient également à une seule personne, si l’on est gourmand.

Servez ce plat avec une salade de roquette aux noisettes. Continue reading »


Gnocchis de potimarron, ricotta, champignons et tomates séchées

Posted on

 

gnocchis-ricotta1

Je vous avais promis de partager avec vous deux recettes à faire avec les gnocchis de potimarron. Eh bien voici la première.

J’y ai mis de la ricotta, des tomates séchées, des champignons, mais aussi des lardons, qui sont facultatifs. Bon, j’ai trouvé que la ricotta rendait un peu le plat lourd, le mieux est d’y ajouter un peu de crème fraîche, comme je l’ai fait dans la recette.

Continue reading »


Lasagnes potimarron et fromage de chèvre

Posted on

lasagnes potimarron-chèvre

Il me restait du potimarron et j’avais une folle envie de lasagnes. J’ai donc fouillé dans mon frigo, à la recherche d’ingrédients à ajouter à ma recette et j’ai trouvé tout ce dont une bonne lasagne avait besoin: fromage de chèvre, lardons, sauce tomate, légumes, etc…

Je me suis franchement régalée! le mélange fromage de chèvre et potimarron est parfait, et le goût fumé des lardons, ainsi que du morceau de scamorza fumée qu’il me restait, n’a fait qu’embellir le tout.

Pour les végétariens, il suffit d’enlever les lardons et vous aurez une superbe lasagne à se damner.

La préparation de ces lasagnes est longue, elle nécessite 45 minutes de cuisson de la garniture, ainsi qu’une cuisson des lasagnes de 45 minutes également. Prenez donc le temps de les faire, et ça vaut le coup d’attendre!

Continue reading »