Chou-fleur pané, crème aigre au raifort {Pologne}

Posted on

Cette idée de chou-fleur pané m’est venue de Pologne. Oui parce qu’en Pologne, on pane beaucoup d’ingrédients (comme dans cette recette de crêpes panées) et on utilise souvent la chapelure pour agrémenter les aliments, elle est plus ou moins utilisée comme une sauce. En Pologne, on ne gâche rien! pas même le petit bout de pain qui traîne! Il va donc se transformer en chapelure.

Généralement, dans ce pays de l’Est européen, le chou-fleur est servi en accompagnement ou seul, arrosé d’un mélange de beurre noisette et de chapelure. Dans une poêle, on fait fondre le beurre et on y ajoute de la chapelure, on cuit quelques secondes et cela arrose le chou-fleur, ou d’autres légumes. On peut également mettre cette « sauce » sur des brocolis, des asperges, des haricots verts ou beurre, des courgettes, etc…

Du coup, j’ai plutôt choisi de paner ce légume et de l’accompagner avec une crème aigre, appelée śmietana en Pologne, Il suffit de vinaigrer ou citronner de la crème fraîche. Pour une touche encore plus polonaise, j’ai incorporé du raifort râpé. Le raifort râpé et mariné se trouve en grandes surfaces en petits pots, en rayon « cuisine du monde ». Vous pouvez le remplacer par un peu de moutarde, bien que ça n’aura pas vraiment le même gout…

Pour faire de la chapelure, rien de compliqué : prenez du pain sec, faites le dorer au four, mixez-le au robot ou passez-le au hachoir. Si vous voulez une chapelure bien fine, passez-la au tamis.

Bien heureusement ce plat se suffira à lui même, alors amis végétariens ou non, faites vous plaisir et donnez-moi vos impressions. En plus, c’est rapide et facile à faire!

Continue reading »


Salade de carottes à l’orange sanguine et au carvi

Posted on

Simplicité ne rime pas forcément avec médiocrité, c’est pour cela que j’ai eu envie de vous partager cette simple salade de carottes avec un mélange ultra vitaminé d’oranges et de carvi.

J’ai choisi des oranges sanguines, il en existe de plusieurs variétés : la Moro au parfum léger de framboise, la Tarocco riche en vitamine C, la Sanguinello à la chair plus sucrée. La Maltaise est une variété d’oranges qui se trouve communément en version sanguine. Les oranges sanguines sont également connues pour leur vertu antioxydante, grâce à la présence d’anthocyanine, qui leur confère cette couleur rouge.

Le carvi est une plante proche du cumin, il est d’ailleurs prénommé cumin des prés, mais également du fenouil et de l’aneth. Il ne faut pas confondre cumin et carvi (ils se ressemblent beaucoup physiquement), qui ont des goût et propriétés différents. D’ailleurs le fameux gouda au cumin devrait plutôt se nommer gouda au carvi.

Continue reading »


Rouleaux d’ hiver

Posted on

Après les banh mi, on va rester sur le thème des plats asiatiques avec ces rouleaux de printemps, version hivernale.

J’ai dégoté au marché des hortillonnages (à Amiens) quelques légumes colorés et je voulais les mettre en valeur, les rouleaux de printemps s’y prêtent car la transparence des feuilles de riz laissent entrevoir l’intérieur, c’est très esthétique.

J’ai garni mes rouleaux avec des légumes crus (mâche, carottes violettes, betterave jaune, avocat, oignon rouge), de la pomme, de la coriandre. J’ai remplacé les nouilles de riz habituelles par des nouilles soba. Ce sont des nouilles japonaises à base de farine de sarrasin, j’ai donc fait une petite entorse étant donné que le rouleau de printemps est vietnamien.

Ces rouleaux d’hiver contiennent également des sprats fumés, venus tout droit de Pologne. Ce sont de petits poissons argentés rappelant la sardine ou l’anchois.

Vous pouvez accompagner ces rouleaux d’hiver avec une sauce nuoc mam ou bien suivre la recette de la sauce que vous trouverez dans la recette.

Continue reading »


Bánh mì au canard sauce hoisin

Posted on

Oui je sais, j’ai mélangé dans cette recette deux plats asiatiques, de pays différents : le banh mi pour le Vietnam et le canard sauce hoisin pour la Chine.

le bánh mì signifie à la base « pain de blé », et représente plus particulièrement la baguette française introduite au Vietnam lors de sa colonisation, fabriquée avec un mélange de farine de blé et de riz. le Bánh mì est aujourd’hui un sandwich garni d’un mélange d’ingrédients français (baguette,mayonnaise, pâté, etc…) et vietnamiens (légumes marinés, coriandre, viande marinée, etc…). La viande utilisée au vietnam est très souvent du porc sous forme de foie, pâté, galettes, rôti ou encore fromage de tête.

La sauce hoisin est une sauce chinoise, qui rappelle la sauce barbecue que l’on connait. Elle est donc sucrée salée et se compose normalement de fèves de soja fermentées, d’ail, de vinaigre, de piment et de sucre.

De mon côté j’ai donc fait de petites entorses quant à la composition de chacune des recettes sus nommées. J’ai ajouté dans le bánh mì du canard, qui a été mariné avec de la sauce hoisin que j’ai composé avec du beurre de cacahuète en remplacement du soja fermenté. J’ai trouvé la recette de cette sauce sur le blog de Papilles & Pupilles.

Bon, ok je en me suis pas trop foulée sur ce coup là, mais je voulais vous faire découvrir ce sandwich que j’ai récemment découvert et qui change du traditionnel parisien, je vous avouerait que je préfère nettement le bánh mì.

J’y ai mis mes carottes marinées en pickles que j’ai fait il y a quelques temps, en voici la recette ici.

Ce sandwich est idéal quand vous avez des restes de viande, pour le lendemain (poulet, rôti de veau, porc, etc…).

Continue reading »


Salade de betteraves rôties, noisettes et scamorza fumée

Posted on

C’est l’hiver, mais ça ne veux pas dire qu’on dois s’empêcher de manger de bon légumes et de bonnes salades, avant d’attaquer une bonne tourte à la viande ou une flamiche!

Il faut dire qu’ici, en Picardie, c’est le pays de la betterave, mais surtout de la betterave sucrière et fourragère. Des plats contenant de la betterave, je n’en ai pas vu des masses dans mes livres de cuisine picarde, mais j’aime à penser que chaque foyer picard a sa petite recette à base de betteraves.

J’ai choisi de la betterave Detroit, qui est juteuse et a une chair fine. Bien entendu la crapaudine convient également.

Je vous avais présenté le scamorza fumé dans ces deux recettes (au poulet et en lasagne), il se marie très bien à la betterave.

Pour le côté verdure j’ai mis dans ma salade de la mâche et de la coriandre et pour le croquant, des noisettes, le tout est rehaussé par la couleur du maïs.

Continue reading »


Flamiche aux poireaux et au maroilles

Posted on

J’habite Amiens, une jolie ville picarde et j’ai remarqué que ce n’est pas souvent que je partage avec vous les recettes de cette région du nord de la France. C’est une cuisine qui tient bien au corps, assez rustique, car cette région est très campagnarde. N’empêche qu’on y retrouve des recettes élaborées tout de même, comme le pâté en croûte amiénois, fait à base de canard, et les macarons d’Amiens qui ont un bon goût de pâte d’amande.

Je vous avis déjà présenté la ficelle picarde (ici) avec une version au saumon ici, une recette de lapin aux champignons (), mais aussi la fameuse tarte au sucre dite « tarte au chuc ». Si vous voulez découvrir une autre recette du Nord de la France, voici la tatin de chicons.

Du coup, je vous présente la fameuse flamiche! La plus commune en Picardie est la flamiche aux poireaux, mais il en existe plusieurs versions comme celle au maroilles présente surtout dans le Nord-pas-de-Calais,  et la flamiche samarienne aux poireaux et au saumon originaire d’Abbeville.

Les flamiches peuvent être faites sous forme de tourte ou de tarte, avec une pâte feuilletée ou levée. Tout dépend de sa provenance et des ingrédients qui la constituent.

Ici, j’ai préféré faire une version un peu métissée entre le Nord et la Picardie : les poireaux et la pâte feuilletée pour ma région et le maroilles pour le Nord. J’ai utilisé ma pâte feuilletée inversée, pour avoir un bel effet visuel et un bon goût beurré. Je ne vous cache pas que cette tourte est très calorique.

Si vous ne connaissez pas le maroilles, c’est un fromage au lait de vache avec un goût assez prononcé provenant de la ville portant son nom, dans le Nord. Il est affiné au moins sept semaines et bénéficie d’une AOC et d’une AOP. Sa croûte est orangée et c’est un fromage à pâte molle et croûte lavée.

Continue reading »


Velouté à la courge butternut, patates douces et lait de coco

Posted on

Pour noël, avec ma sœur on a également cuisiné ce velouté. Il a été dévoré par toute la famille, tout le monde l’a trouvé délicieux. Il faut dire qu’avec sont goût légèrement sucré venant de la patate douce et des oignons confits, du goût de noisette apporté par la courge butternut, et le lait de coco qui amène une touche de douceur exotique, ce velouté a tout pour plaire.

On a décoré ce velouté d’une belle cuillerée de crème fouettée légèrement parfumée au lait de coco. Quel délice!

Lors de la semaine du goût en septembre à Amiens, il y avait un parcours organisé par l’office du tourisme, qui permettait de découvrir quelques spécialités des restaurants amiénois. J’y ai goûté un velouté de patate douce et lait de coco et j’ai trouvé cette association gourmande, ça m’a donné envie de le reproduire.

Continue reading »


Salade de pâtes automnale

Posted on

Voici une salade pleine de vitamines et de bons ingrédients pour affronter l’automne.

J’y ai mis du potimarron, des pâtes aux épinards, du roquefort, des noix et de la grenade.

Les pâtes vertes, je les ai trouvées dans un magasin discount, ces pâtes sont bonnes, mais ce magasin n’en vend que par périodes. Vous pouvez en faire vous même, j’ai trouvé cette page web en italien (clic).  Sinon prenez le type de pâtes qui vous convient le mieux. Ces pâtes, que j’ai choisi, se nomment les foglie d’ulivo, ce qui signifie en italien, feuilles d’olivier.

Le potimarron est rôti avec de l’ail, ainsi il se tient mieux et absorbe les effluves de l’ail.

Continue reading »


Pudding salé [ou que faire avec du pain rassis]

Posted on

pudding1

Je ne jette que très rarement le pain. Il faut vraiment qu’il soit moisi pour avoir le réflexe de le jeter.

Du coup j’ai souvent un tas de pain sec qui attend que je veuille bien m’en occuper. Alors la plupart du temps, je le dore au four, puis je le mixe pour en faire de la chapelure.

Mais là, j’ai voulu en utiliser en quantité plus grande afin de l’écouler.

Une amie a récemment fait un pudding sucré lors de notre rencontre, je me suis demandée quel en serait son goût si je le faisait version salée.

Le résultat donne une sorte de cake salé. J’y ai mis des olives vertes, de la feta, des tomates séchées et du poivron.

Continue reading »


Soupe au chou frisé

Posted on

soupe-au-chou-1

Il n’y a rien de plus simple qu’une soupe au chou.

C’est un plat basique et réconfortant quand il fait froid.

J’ai utilisé dans cette soupe les légumes qui me restaient après avoir fait le chou farci au poisson. Le cœur du chou frisé, des carottes, des navets, et j’y ai ajouté simplement des pommes de terre et des lardons.

Vous pouvez utiliser du bouillon de volaille, de légumes ou de pot-au-feu.

Pour une soupe super classe et goûtue, je vous conseille d’y ajouter des dés de foie gras, c’est extra!

Continue reading »


Velouté poireau, courgette et gingembre

Posted on

veloute-courgette-2

Rien de tel qu’un bon petit velouté dès que le froid hivernal se pointe.

J’avoue ne pas m’être bien foulée cette fois-ci, mais les choses simples sont réconfortantes, n’est-ce pas!

J’ai fait un velouté très simple, avec ce que j’ai pioché dans mon frigo. Eh bien, ce petit gout de gingembre apporte de la chaleur à cette entrée, vous m’en direz des nouvelles.

J’ai accompagné le velouté avec mes raviolis poisson citronnelle, ça va très bien ensemble.

Continue reading »


Pickles de carottes

Posted on

pickles carottes

Les pickles sont des condiments. C’est le nom anglais pour nommer les conserves de légumes et fruits, au vinaigre.

Les pickles sont quasiment une institution en Grande-Bretagne, cette façon de conserver les aliments vient directement d’Inde.

On peut transformer, sous forme de pickles, divers légumes, les cornichons étant les plus connus en France.

C’est une recette très simple, vous pouvez la tester avec du chou-fleur, des oignons grelots, du chou blanc… et y ajouter les épices de votre choix comme du gingembre, des graines de cumin, fenouil, poivre…

Les pickles se conservent quelques mois si les bocaux sont stérilisés. On peut les consommer dès deux jours de marinade, mais sont meilleurs à partir d’un mois.

Si vous voulez décorer les carottes, comme je l’ai fait moi même, vous pouvez à l’aide de la pointe d’un couteau, entailler le côté de chaque carotte. Le plus simple est d’utiliser un canneleur.

Vous pouvez servir ces pickles seuls à l’apéritif, en mettre dans des sandwichs, des salades etc…

Continue reading »


Tortilla façon « savoyarde »

Posted on

Une tortilla est une omelette espagnoles garnie de pommes-de-terre et d’oignons.
Les pommes-de-terre sont préalablement frites dans de l’huile d’olive.
La tortilla est servie comme plat avec une salade de tomates ou bien comme tapa coupée en cubes.
C’est à la base un plat de pauvres.

J’ai appelé cette tortilla , façon savoyarde, car j’y ai ajouté du jambon et du fromage à raclette, tout simplement.
Vous pouvez garnir votre tortilla de la façon que vous voulez, en y ajoutant des tomates, des poivrons, du fromage,…

Continue reading »


Verrine de betteraves aux harengs et son crumble de pistache

Posted on

Cette petite recette a été réalisée par ma sœur et son copain lors des fêtes.

J’ai bien aimé le goût, c’est pourquoi j’ai voulu vous la faire partager.
Ces verrines allient le sucré de la betterave avec l’acidité du hareng et sont rehaussées par le croquant des pistaches.
C’est un goût surprenant mais tout se marie à merveille, notamment cette petite touche de coriandre.

Ces verrines peuvent très bien se servir en petite quantité en apéritif, ou dans de plus grandes verrines en entrée.

 

Continue reading »


Uszka [tortellinis polonais aux champignons]

Posted on

En Pologne, il existe plusieurs sortes de raviolis, un peu comme en Italie. Il y a les pierogi, sorte de gros raviolis; les uszka, de petits raviolis, ou tortellinis; et les kolduny sont moyens.
Ici je vous donne la recette des uszka (prononcez ouchka), ce mot signifie « petites oreilles ».

Ils sont farcis généralement de champignons et sont servis avec le traditionnel « barszcz czerwony wigilijny » (potage à la betterave de la veille de noël). Je vous parlerais de ce dernier dans ma prochaine recette.

C’est plutôt un plat de fêtes, car les uszka sont longs à réaliser.

Mais on les trouve également farcis à la viande, au fromage ou aux épinards et quasiment toujours servis dans un potage clair (sans ajout de légumes taillés, ni de velouté).

Vous pouvez les préparer un ou deux jours à l’avance et les réchauffer avant de les servir.

Les champignons utilisés sont généralement des champignons des bois. Pour ma part, j’ai choisit un mélange de cèpes et de champignons de Paris.

Continue reading »