Kesra farcie au poulet {accommoder un reste de poulet}

Posted on

Voici la kesra. C’est un pain plat ou galette à base de semoule de blé fine, d’huile ou de beurre et d’eau. Elle est d’origine algérienne.

Je vous en avais rapidement parlé dans mon article précédent sur les bricks au thon. J’y faisait mention, car en allant au marché, je fait souvent une halte au stand de délices nord-africains et j’y ai découvert ces galettes.

Elles peuvent être nature et servies comme du pain, ou bien farcies. Dans ce dernier cas, la kesra farcie prends ses origines en Kabylie.

On les farci généralement de chakhchoukha, un mélange d’oignons et de tomates cuits ensemble. On peut y ajouter de la harissa (qui est tunisienne à la base), mais aussi de la viande hachée pour une recette plus complète.

La semoule utilisée est une semoule moyenne à ne pas confondre avec celle du couscous. Elle se vend de plus en plus en grandes surfaces, sinon en épicerie hallal ou en magasin bio. J’ai utilisé un mélange de semoule moyenne et fine (car je n’avais plus assez de l’autre).

Il me restait du poulet cuit, je me suis dit que je vais en farcir ces délicieux pains algériens.

Elles ne sont pas difficiles à faire, mais il faut avoir le petit coup de main pour qu’elles restent moelleuses. L’idéal est pétrir longuement la pâte. Un robot serait un plus pour vous aider.

Sans la viande, cette recette est parfaite pour un en-cas végétarien ou végan.

Continue reading »


Bricks au thon et à l’oeuf

Posted on

J’ai pour habitude d’aller les dimanches au marché du Pigeonnier, à Amiens. Il est assez vaste et on y croise toutes sortes de stands, de la vente directe de produits bios au marchandage de babioles chinoises. Quand je fais mon marché, j’ai pour habitude de terminer par mon stand préféré : celui des spécialités maghrébines.

On y trouve toutes sortes de pâtisseries, des fricassés tunisiens (mini sandwichs avec du pain-beignets, farcis au thon et olives), des kesra farcies algériennes (pains plats farcis à la tomate, oignons et piment), des msmen ou mellouis (que je vous avait présenté ici), des beignets, etc… et enfin, des bricks. Ils en font à la viande hachée, mais mes préférés sont ceux au thon. J’adore la douceur du jaune d’œuf, qui se marie bien avec le thon et les petites pommes-de-terre pimentées. Un pur bonheur. Bon, c’est gras, mais une fois de temps en temps c’est pas de trop.

La recette est un jeu d’enfant (les détails sont illustrés) et ne vous coûteras que quelques euros. J’ai d’ailleurs utilisé du thon en boîte (oui j’avais rien d’autre hein), mais du thon frais sera évidemment bien meilleurs.

Si vous voulez une recette plus « light », vous pouvez opter pour la cuisson au four, sachant que vous n’allez pas obtenir le même résultat.

Continue reading »


Salade de printemps : boulgour, fèves, concombre, radis et herbes {comme un taboulé}

Posted on

Il fait peut être 40°C dans certaines régions, ces jours-ci, mais cela n’empêche qu’on est toujours en printemps. Bientôt, c’est le solstice d’été! La fête de la musique, tout ça!

Pour ces jours très chauds, rien de mieux qu’une salade rafraichissante à base de boulgour et d’herbes, comme pour le véritable taboulé (ou tabbouleh). Le taboulé, contrairement à ce que l’on peut voir dans les supermarchés, n’est pas une masse collante de semoule, de tomate, de menthe déshydratée, de raisins et d’acide citrique. Au contraire, il y a très peu de boulgour (et non pas de semoule donc) pour une grande quantité de persil. Le tout est citronné et on peut y ajouter de la tomate, de l’oignon et/ou du concombre.

On retrouve le taboulé dans la cuisine libanaise et turque principalement.

Dans cette salade printanière, j’y ai ajouté des crudités de saison: radis, concombres, fèves. Enfin des herbes fraîches : persil, coriandre et menthe.

Continue reading »


Banitsa ou Spanakópita {friand aux épinards et à la feta}

Posted on

La banitsa est d’origine bulgare et le spanakópita quant à lui, il est grec.

Ce sont des sortes de friands à base de feuilles de pâte phyllo, garnis de fromage (généralement de la feta), d’œufs, et d’épinards. Le tout est badigeonné de beurre et cuit au four.

La banitsa comporte du yaourt également.

C’est un plat populaire consommé au déjeuner, trouvable en Grèce et en Bulgarie dans les boulangeries ou les restaurants rapides.

Je vous donne la recette pour 6 petites portions, et un moule rectangulaire de 22 x 18 cm.

Continue reading »


Chou-fleur pané, crème aigre au raifort {Pologne}

Posted on

Cette idée de chou-fleur pané m’est venue de Pologne. Oui parce qu’en Pologne, on pane beaucoup d’ingrédients (comme dans cette recette de crêpes panées) et on utilise souvent la chapelure pour agrémenter les aliments, elle est plus ou moins utilisée comme une sauce. En Pologne, on ne gâche rien! pas même le petit bout de pain qui traîne! Il va donc se transformer en chapelure.

Généralement, dans ce pays de l’Est européen, le chou-fleur est servi en accompagnement ou seul, arrosé d’un mélange de beurre noisette et de chapelure. Dans une poêle, on fait fondre le beurre et on y ajoute de la chapelure, on cuit quelques secondes et cela arrose le chou-fleur, ou d’autres légumes. On peut également mettre cette « sauce » sur des brocolis, des asperges, des haricots verts ou beurre, des courgettes, etc…

Du coup, j’ai plutôt choisi de paner ce légume et de l’accompagner avec une crème aigre, appelée śmietana en Pologne, Il suffit de vinaigrer ou citronner de la crème fraîche. Pour une touche encore plus polonaise, j’ai incorporé du raifort râpé. Le raifort râpé et mariné se trouve en grandes surfaces en petits pots, en rayon « cuisine du monde ». Vous pouvez le remplacer par un peu de moutarde, bien que ça n’aura pas vraiment le même gout…

Pour faire de la chapelure, rien de compliqué : prenez du pain sec, faites le dorer au four, mixez-le au robot ou passez-le au hachoir. Si vous voulez une chapelure bien fine, passez-la au tamis.

Bien heureusement ce plat se suffira à lui même, alors amis végétariens ou non, faites vous plaisir et donnez-moi vos impressions. En plus, c’est rapide et facile à faire!

Continue reading »


Pizza à la crème de poireaux & saumon fumé

Posted on

Je vous avais déjà donné ma recette de pizza avec une pâte bien moelleuse et plutôt épaisse. Cette fois-ci la pâte que j’ai préparé est bien fine et plutôt croustillante.

Au lieu de mettre une base habituelle à la tomate, j’ai préféré une crème de poireaux, qui s’allie très bien avec le saumon fumé et les sprats fumés. Je vous avais déjà parlé des sprats dans ma recette de rouleaux d’hiver.

J’ai également ajouté des olives vertes, des oignons rouges, des tomates séchées, de la mozzarella, des zestes de citron vert et j’ai parfumé le tout à la coriandre, parce que j’adore cette herbe!

Pour les végétariens, je vous conseille de remplacer les poissons par du tofu fumé, afin de garder ce petit goût fumé justement. Pour les végétaliens, il suffit d’enlever la mozzarella en plus.

Pas besoin de vous expliquer l’origine de la pizza, ni qu’elle se décline à l’infini.

La pâte à pizza ressemble à une pâte à pain. Elle se compose de farine (idéalement de type 00, sinon T45), d’eau, de sel, de levure et éventuellement d’huile d’olive. Elle doit lever environ 8 heures et être bien souple.

J’ai appris récemment, qu’une pizza se cuit en deux fois : une première fois avec la base, puis une seconde fois avec la garniture. Quoi qu’il en soit, la garniture ne doit pas trop cuire, elle doit être chaude, c’est tout. Et on ne cuit pas toute la garniture non plus, certains ingrédients se rajoutent après cuisson.

Si vous vous sentez l’âme d’un pizzaïolo, vous pouvez étaler la pâte dans les règles de l’art, en la faisant tournoyer autours de la paume de la main. Pour les moins doués, comme moi, évitez le rouleau à pâtisserie et étalez la pâte avec les mains, le plus finement possible.

Continue reading »


Salade de carottes à l’orange sanguine et au carvi

Posted on

Simplicité ne rime pas forcément avec médiocrité, c’est pour cela que j’ai eu envie de vous partager cette simple salade de carottes avec un mélange ultra vitaminé d’oranges et de carvi.

J’ai choisi des oranges sanguines, il en existe de plusieurs variétés : la Moro au parfum léger de framboise, la Tarocco riche en vitamine C, la Sanguinello à la chair plus sucrée. La Maltaise est une variété d’oranges qui se trouve communément en version sanguine. Les oranges sanguines sont également connues pour leur vertu antioxydante, grâce à la présence d’anthocyanine, qui leur confère cette couleur rouge.

Le carvi est une plante proche du cumin, il est d’ailleurs prénommé cumin des prés, mais également du fenouil et de l’aneth. Il ne faut pas confondre cumin et carvi (ils se ressemblent beaucoup physiquement), qui ont des goût et propriétés différents. D’ailleurs le fameux gouda au cumin devrait plutôt se nommer gouda au carvi.

Continue reading »


Rouleaux d’ hiver

Posted on

Après les banh mi, on va rester sur le thème des plats asiatiques avec ces rouleaux de printemps, version hivernale.

J’ai dégoté au marché des hortillonnages (à Amiens) quelques légumes colorés et je voulais les mettre en valeur, les rouleaux de printemps s’y prêtent car la transparence des feuilles de riz laissent entrevoir l’intérieur, c’est très esthétique.

J’ai garni mes rouleaux avec des légumes crus (mâche, carottes violettes, betterave jaune, avocat, oignon rouge), de la pomme, de la coriandre. J’ai remplacé les nouilles de riz habituelles par des nouilles soba. Ce sont des nouilles japonaises à base de farine de sarrasin, j’ai donc fait une petite entorse étant donné que le rouleau de printemps est vietnamien.

Ces rouleaux d’hiver contiennent également des sprats fumés, venus tout droit de Pologne. Ce sont de petits poissons argentés rappelant la sardine ou l’anchois.

Vous pouvez accompagner ces rouleaux d’hiver avec une sauce nuoc mam ou bien suivre la recette de la sauce que vous trouverez dans la recette.

Continue reading »


Bánh mì au canard sauce hoisin

Posted on

Oui je sais, j’ai mélangé dans cette recette deux plats asiatiques, de pays différents : le banh mi pour le Vietnam et le canard sauce hoisin pour la Chine.

le bánh mì signifie à la base « pain de blé », et représente plus particulièrement la baguette française introduite au Vietnam lors de sa colonisation, fabriquée avec un mélange de farine de blé et de riz. le Bánh mì est aujourd’hui un sandwich garni d’un mélange d’ingrédients français (baguette,mayonnaise, pâté, etc…) et vietnamiens (légumes marinés, coriandre, viande marinée, etc…). La viande utilisée au vietnam est très souvent du porc sous forme de foie, pâté, galettes, rôti ou encore fromage de tête.

La sauce hoisin est une sauce chinoise, qui rappelle la sauce barbecue que l’on connait. Elle est donc sucrée salée et se compose normalement de fèves de soja fermentées, d’ail, de vinaigre, de piment et de sucre.

De mon côté j’ai donc fait de petites entorses quant à la composition de chacune des recettes sus nommées. J’ai ajouté dans le bánh mì du canard, qui a été mariné avec de la sauce hoisin que j’ai composé avec du beurre de cacahuète en remplacement du soja fermenté. J’ai trouvé la recette de cette sauce sur le blog de Papilles & Pupilles.

Bon, ok je en me suis pas trop foulée sur ce coup là, mais je voulais vous faire découvrir ce sandwich que j’ai récemment découvert et qui change du traditionnel parisien, je vous avouerait que je préfère nettement le bánh mì.

J’y ai mis mes carottes marinées en pickles que j’ai fait il y a quelques temps, en voici la recette ici.

Ce sandwich est idéal quand vous avez des restes de viande, pour le lendemain (poulet, rôti de veau, porc, etc…).

Continue reading »


Crèmes brûlées au foie gras et vanille

Posted on

J’étais tellement occupée ces derniers temps que je n’ai pas eu une seconde pour mon blog! Du coup j’ai un tas de recettes dans mon disque dur qui attendent d’être publiées, et je prends du retard sur les différents évènements culinaires.

Du coup, je peux vous proposer cette recette pour la saint-Valentin, pour ceux qui la fêtent.

Les crèmes brûlées au foie gras sont très simples à réaliser, et même rapides à préparer. Il suffit d’une trentaine de minutes de cuisson.

J’ai choisi de faire une alliance foie gras-vanille, pour rester dans l’esprit crème brûlée. Essayez, et vous m’en direz des nouvelles. Vous pouvez accompagner votre crème brûlée avec des oignons confits et la parsemer de fleur de sel.

Il est préférable de faire ces crèmes brûlées dans de petits ramequins car vos convives, ou votre conjoint(e), sera vite écœuré(e) par la trop grande quantité de foie gras.

Je n’avais pas de cassonade chez moi, j’ai donc caramélisé la crème brûlée avec de la vergeoise blonde, et c’est parfait.

Continue reading »


Pâté en croûte au canard et au foie gras, noisettes et cranberries

Posted on

J’ai un peu traîné pour publier cet article. Effectivement, j’ai fait ce pâté en croûte pour mon pot de départ, il y a de cela deux semaines. Je l’avais servi à mes collègues en même temps que la galette des rois.

Je vous raconte la petite anecdote : mon employeur avait acheté du foie gras cru, mais il ne s’en est pas servi. La date limite se rapprochant dangereusement, il me l’a confié pour que je le cuisine. Du coup, cette idée de pâte en croûte m’est immédiatement venue en tête et ainsi toute la boîte a pu en profiter.

Bon, étant donné que ce n’était pas un foie gras de canard tip top qualité, il a quasiment disparu dans les limbes de la viande hachée. Un conseil, si vous voulez être quasi certains que votre foie gras cru soit de bonne qualité, choisissez un foie dont les lobes ne dépassent pas un poids de 450g. Sinon, vous pouvez être sûrs que vous allez acheter du gras de canard plutôt que du bon foie gras.Sa chair doit être souple et claire. La meilleure qualité est le foie gras estampillé « extra », contrairement au « tout venant » , il peut peser jusqu’à 600g sans être de mauvaise qualité, mais jamais dépasser ce poids. Le « 1er choix » est un peu moins cher, mais toujours de bonne qualité, il est très bon poêlé. Je parle ici du foie gras de canard.

Revenons à mon pâté. Sa croûte est faite avec de la graisse de canard, pour plus de saveur. La farce est composée de chair de canard, de gorge de porc pour le moelleux, de foie gras bien sûr, et j’y ai ajouté des noisettes et surtout des cranberrys. Alors, ces dernières ont été ajoutées car je travaillais dans un restaurant rapide canadien, c’était donc un petit clin d’œil. Tout se marrie très bien. Les cranberries donnent un petit goût de pruneaux.

Je vous avouerais que ce pâté en croûte m’a donné du fil à retordre… je n’avais pas de hachoir alors j’ai mixé très grossièrement la farce et j’ai haché ensuite au couteau. Le pire, c’était l’étape de la finition: la croûte s’était craquelée après cuisson, et la gelée de madère liquide s’échappait de mon pâté… J’ai quand même réussis à trouver une astuce, j’ai bien filmé les côtés et le dessous du pâté, je l’ai remis dans son moule et j’ai versé la gelée.

Continue reading »


Salade de betteraves rôties, noisettes et scamorza fumée

Posted on

C’est l’hiver, mais ça ne veux pas dire qu’on dois s’empêcher de manger de bon légumes et de bonnes salades, avant d’attaquer une bonne tourte à la viande ou une flamiche!

Il faut dire qu’ici, en Picardie, c’est le pays de la betterave, mais surtout de la betterave sucrière et fourragère. Des plats contenant de la betterave, je n’en ai pas vu des masses dans mes livres de cuisine picarde, mais j’aime à penser que chaque foyer picard a sa petite recette à base de betteraves.

J’ai choisi de la betterave Detroit, qui est juteuse et a une chair fine. Bien entendu la crapaudine convient également.

Je vous avais présenté le scamorza fumé dans ces deux recettes (au poulet et en lasagne), il se marie très bien à la betterave.

Pour le côté verdure j’ai mis dans ma salade de la mâche et de la coriandre et pour le croquant, des noisettes, le tout est rehaussé par la couleur du maïs.

Continue reading »


Flamiche aux poireaux et au maroilles

Posted on

J’habite Amiens, une jolie ville picarde et j’ai remarqué que ce n’est pas souvent que je partage avec vous les recettes de cette région du nord de la France. C’est une cuisine qui tient bien au corps, assez rustique, car cette région est très campagnarde. N’empêche qu’on y retrouve des recettes élaborées tout de même, comme le pâté en croûte amiénois, fait à base de canard, et les macarons d’Amiens qui ont un bon goût de pâte d’amande.

Je vous avis déjà présenté la ficelle picarde (ici) avec une version au saumon ici, une recette de lapin aux champignons (), mais aussi la fameuse tarte au sucre dite « tarte au chuc ». Si vous voulez découvrir une autre recette du Nord de la France, voici la tatin de chicons.

Du coup, je vous présente la fameuse flamiche! La plus commune en Picardie est la flamiche aux poireaux, mais il en existe plusieurs versions comme celle au maroilles présente surtout dans le Nord-pas-de-Calais,  et la flamiche samarienne aux poireaux et au saumon originaire d’Abbeville.

Les flamiches peuvent être faites sous forme de tourte ou de tarte, avec une pâte feuilletée ou levée. Tout dépend de sa provenance et des ingrédients qui la constituent.

Ici, j’ai préféré faire une version un peu métissée entre le Nord et la Picardie : les poireaux et la pâte feuilletée pour ma région et le maroilles pour le Nord. J’ai utilisé ma pâte feuilletée inversée, pour avoir un bel effet visuel et un bon goût beurré. Je ne vous cache pas que cette tourte est très calorique.

Si vous ne connaissez pas le maroilles, c’est un fromage au lait de vache avec un goût assez prononcé provenant de la ville portant son nom, dans le Nord. Il est affiné au moins sept semaines et bénéficie d’une AOC et d’une AOP. Sa croûte est orangée et c’est un fromage à pâte molle et croûte lavée.

Continue reading »


Velouté à la courge butternut, patates douces et lait de coco

Posted on

Pour noël, avec ma sœur on a également cuisiné ce velouté. Il a été dévoré par toute la famille, tout le monde l’a trouvé délicieux. Il faut dire qu’avec sont goût légèrement sucré venant de la patate douce et des oignons confits, du goût de noisette apporté par la courge butternut, et le lait de coco qui amène une touche de douceur exotique, ce velouté a tout pour plaire.

On a décoré ce velouté d’une belle cuillerée de crème fouettée légèrement parfumée au lait de coco. Quel délice!

Lors de la semaine du goût en septembre à Amiens, il y avait un parcours organisé par l’office du tourisme, qui permettait de découvrir quelques spécialités des restaurants amiénois. J’y ai goûté un velouté de patate douce et lait de coco et j’ai trouvé cette association gourmande, ça m’a donné envie de le reproduire.

Continue reading »


Des idées pour un repas de fêtes

Posted on

J’ai à vous proposer un tas d’idées pour vos fêtes de Noël.

Ce sont surtout des idées pour un petit ou moyen budget, rien de très excessif.

La plupart des recettes sont longues à préparer, d’autres ne sont pas prise de tête.

J’espère que mes idées vous inspireront.

Je retrouve en même temps que vous de très vieilles recettes que j’ai publié il y a de cela 4 voir 5 ans! Vous remarquerez, je l’espère, l’évolution de mon blog et de mes techniques de préparation (mais aussi photographiques).

Il suffit de cliquer sur les photos pour avoir accès à la recette.

Commençons par les apéritifs:

La base, c’est d’avoir du pain, ou bien comme je vous le propose, des blinis, pour pouvoir y tartiner quelques délices.

Blinis express

Caviar d’aubergine

 

 

 

 

 

On peut également faire une verrine !

Verrine de betterave aux harengs

Ile flottante aux asperges

 

 

 

 

 

 

Ou bien des mini brochettes très simples:

Saumon fumé et courgette

Poire et roquefort

Tomate mozzarella

 

 

 

 

 

tomates cerises farcies à la mousse de thon

 

 

 

 

 

 

En entrée:

vous avez le choix entre des potages

Velouté de courgettes au gingembre

Potage polonais de la veille de noël, tortellinis aux champignons

Potage parmentier

 

 

 

 

 

 

 

Des entrées au poisson:

Koulibiac

Charlotte au saumon fumé

 

 

 

 

 

 

Des terrines

Terrine de foies de volaille

Terrine de veau aux champignons

Terrine de poissons aux légumes

 

 

 

 

 

 

ou de la betterave, sinon ce feuilleté volaille et foie gras

mille feuille betterave et chèvre

Pithiviers de volaille au foie gras

 

 

 

 

 

 

En plats:

Il y a des recettes de volaille de la plus simple à la plus complexe, mais qui donnera toujours un bel effet:

Oie farcie aux pommes

Cuisse de canard confit au miel

Cuisse de poulet façon basquaise farcie au chorizo

Cuisse de poulet farcie aux légumes et scamorza

Poulet farci au foie gras et champignons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poisson peut également faire un joli repas de fêtes

Chou farci au poisson

Lieu noir au bacon

Saumon, croquant de noisettes et rouleaux de légumes

 

 

 

 

 

 

 

Si vous aimez le gibier, vous n’êtes pas en reste:

Chamois rôti et ses trois purées

Bourbelier de sanglier

Rôti de cerf en croûte

 

 

 

 

 

 

Et pour accompagner tous ces plats voici quelques idées:

Gnocchis au potimarron 

Kopytka (gnocchis polonais) 

Garnitures pour gibier 

Rouleaux de brick aux légumes et riz

Pommes-de-terre duchesse aux châtaignes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons maintenant aux choses sérieuses: les desserts!

Vous avez la classique bûche de noël (ou je sais, c’était ma toute première bûche…)

Bûche de noël roulée au chocolat

 

 

 

 

 

 

 

Des desserts simples mais beaux, aux fruits

Apfelstrudel

Poire pochée au vin rouge et épices

Soupe de cerises aux épices

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, les desserts un peu plus compliqués, mais pas infaisables, les entremets et pâtisseries:

Bavarois aux fruits rouges

Cheesecake marbré chocolat-vanille

Petits choux garnis à la poire et vanille

Entremet coco, banane et ananas

Entremet fruit de la passion, chocolat, croustillant praliné

Forêt Noire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous souhaite un bon appétit et de joyeuses fêtes!