Mjaddara / Mujaddara [riz aux lentilles]

Posted on

Je vous fais découvrir aujourd’hui un plat végétalien, qui se cuisine dans tout le Moyen-Orient. Selon les pays il y a plus ou moins d’épices, mais on retrouve toujours ce mélange de riz et de lentilles, le tout saupoudré d’oignons frits (mais pas caramélisés comme j’ai déjà pus voir dans certaines recettes).

Le mjaddara est aussi appelé mujaddara. Il signifie « plat du pauvre », car il se compose d’ingrédients bon marché. Il est cuisiné au Liban et en Egypte avec des épices et en Syrie simplement assaisonné de sel et de poivre. On retrouve aussi ce plat dans les foyers israéliens sous le nom de mejadra.

La recette de base est faite à base de boulgour, pour remplacer le riz, mais la recette au riz s’est plus démocratisée.

Le mjaddara est un plat unique, il se mange seul, mais on peut l’accompagner de yaourt, ou d’une sauce à base de yaourt, concombre et menthe (appelée laban bikhiyar). À Alep, il est servi avec une sauce à base d’ail, de menthe et d’huile d’olive, le tout mariné dans du verjus (sorte de vinaigre de raisin).

Continue reading »


Fantastik d’automne : figues, prunes, noisettes & jasmin

Posted on

Connaissez-vous le Fantastik? C’est l’un des desserts-phares du grand chef pâtissier Christophe Michalak.

Michalak est un pâtissier français, ayant travaillé pour de grandes maisons telles que Fauchon, Ladurée ou l’Hôtel Plaza-Athénée à Paris, Kobé au Japon et Hilton à Londres et Bruxelles. En 2013, il fonde sa propre école pâtissière, la Michalak Masterclass. La même année, il ouvre le Michalak Take Away, une pâtisserie qui renouvelle tous les jours ses recettes de Fantastik, et autres délices. Michalak est également connu pour ses autres pâtisseries signature comme la Tarte K, le Kosmik ou le Klassik. Toutes ses créations sont une hymne à la modernisation et à la simplicité de la pâtisserie. Aujourd’hui, le beau gosse de la pâtisserie est propriétaire de 3 boutiques à Paris et en est à sa 10ème publication de livre sur le thème de la pâtisserie. Il participe également à plusieurs émissions TV.

La particularité du Fantastik est qu’il est rond et se compose d’une base biscuitée, parfois recouverte d’un confit, le tout décoré de fruits, de chocolat, de meringues, de crèmes aromatisées et/ou de mousses très diverses. C’est une pâtisserie simple à réaliser, car elle ne nécessite pas de matériel trop spécifique,  ni d’un « coup de main » professionnel (fonçage de tarte, cuissons difficiles, temps de repos, glaçage, etc…).

Le Fantastik que j’ai confectionné, ne vient pas d’une recette de Michalak. Je l’ai composé spécialement pour l’anniversaire de ma mère, avec des fruits de saison comme la figue, la prune et la noisette et j’y ai ajouté un petit goût de jasmin. La base biscuitée est en appareil à madeleine, la crème est une crème diplomate au jasmin, j’ai ajouté un croustillant noisette et un confit de prunes.

Continue reading »


Aubergines roulées & farcies au boeuf

Posted on

Aujourd’hui, nous allons continuer sur le thème de la cuisine Italienne.

Je vous avais donné mes astuces pour cuisiner une sauce tomate délicieuse, dans mon billet précédent. Pour les pressés, vous pourrez avec cette recette d’aubergines roulées, mettre à contribution votre petite sauce cuisinée avec amour. Mais j’ai préféré vous en donner une autre version dans cette recette.

En Italie, on nomme ce genre de plat les involtini di melanzane. Les aubergines sont généralement farcies de ricotta, de mozzarella ou un autre fromage, on y ajoute du jambon cru (ou pas) et surtout, on recouvre le tout d’une bonne sauce tomate que l’on parsème de parmesan fraîchement râpé.

J’ai donc pris un peu de liberté en farcissant les aubergines de bœuf haché. On peut idéalement utiliser des restes de viande que l’on hachera.

J’ai utilisé de l’aubergine graffiti pour ce plat. Comme vous pouvez apercevoir sur ma photo, cette aubergine est d’un violet clair zébré de blanc. Cette aubergine est plus fine au goût et a la particularité de moins absorber la graisse.

Continue reading »


Sauce tomate maison {avec un secret de chef dedans}

Posted on

La saison des tomates est bientôt terminée, alors dépêchons nous d’en profiter au maximum.

C’est le moment de se faire des conserves de sauces tomates pour l’hiver et avoir du soleil dans les placards quand les journées deviendrons moroses.

Ma recette de sauce tomate est issue de plusieurs essais et de conseils, je crois être enfin parvenue au goût parfumé que je recherche dans une sauce tomate. On y décèle un bouquet d’origan, de thym, et d’ail et des arômes acidulés et légèrement sucrés, dus à la tomate.

Les tomates idéales pour faire une sauce tomate sont les variétés allongées, comme la Roma ou la San Marzanao. Ce sont des variétés italiennes. Les Italiens, spécialistes de la sauce tomate, utilisent eux même ces variétés. Vous pouvez bien sûr utiliser tout autre type de tomates. Le best, serait de dégoter des variétés de tomates issues de semences paysannes.

Chacun a sa petite recette de sauce tomate, et sa façon de la préparer. Certains gardent les pépins, moi je les retire. D’autres mixent la sauce, moi j’aime qu’il y ai de petits morceaux de tomate. Certains chefs ajoutent une cuillerée de sucre pour adoucir la sauce. Je n’en ai pas mis, car mes tomates étaient peu acides, mais n’hésitez pas à utiliser cette astuce.

J’ai envie de vous confier un autre petit secret de chef italien, qui rendra votre sauce inégalable et très parfumée. Vous dénicherez cette astuce dans ma recette.

Avec les quantités de ma recette, vous obtiendrez l’équivalent de 3 pots de 400 g ou 380 ml, plus un petit pot en rab.

Continue reading »


Une émission radio : On va déguster, les semences paysannes

Posted on

crédit France Inter, On va déguster

Je voudrais vous faire découvrir, ou redécouvrir une émission radio culinaire, qui est diffusée tous les dimanches à 11h sur France Inter. Voici le lien : On va déguster.

Les sujets sont toujours passionnants, et j’y ai découvert des tas de recettes,chefs, restaurants, aliments et livres intéressants.

Le sujet d’aujourd’hui s’articule autours des semences paysannes, ces semences non-conventionnées et non sélectionnées par  le Catalogue Officiel, les directives européennes, le Gnis, et le SOC. Voici le lien vers cette émission.

On apprend (ou l’on nous confirme, dans mon cas) dans cette émission que l’on nous sert dans nos marchés, supermarchés et autres maraîchers, des fruits et légumes conventionnés hybrides (donc à graines stériles), sélectionnés pour leur conservation, leur couleur, leur résistance, leur forme, mais en aucun cas pour leur qualité gustative ou leur apport en nutriments essentiels. Vous conviendrez que c’est absurde.

Le pire c’est que les agriculteurs n’hésitent pas à acheter ces semeuses, dont ils deviennent dépendants, car elles sont stériles et qu’ils arrosent abondamment de produits phytosanitaires cancérogènes. Ces semences hybrides F1, sont considérées comme de lignée pure! C’est assez choquant tout de même…

Je vous laisse découvrir le RSP, Réseau Semences Paysannes.

Prenez le temps d’écouter cette émission, et si vous avez quelques liens à nous dévoiler, en rapport avec cette émission, n’hésitez pas à les partager en commentaire de cet article.

Bon Appétit!


Zaalouk & mouton cuit vapeur {Lham Mfawar}

Posted on

Voici une recette typiquement maghrébine. Ou plutôt deux recettes en une.

Le morceau de mouton que vous voyez là, provient du mouton du dernier Aïd. C’est d’ailleurs la personne qui me l’a offerte qui m’a également suggéré la recette du mouton à la vapeur, c’est le Lham Mfawar. Je ne connaissais pas du tout ce mode de cuisson pour de la viande. Je trouve cette cuisson géniale, elle permet de dégraisser la viande durant sa cuisson. Une fois la viande cuite à la vapeur, on la fait dorer au four avec du cumin, on appelle ça le Lham Mhamar.

J’ai utilisé du collier de mouton, mais on peut bien sûr cuire de cette façon de l’épaule ou tout autre morceau de 2 ème et 3 ème catégorie.

J’ai accompagné ce Lham Mfawar avec du zaalouk. C’est une sorte de ratatouille froide/tiède ou de caviar d’aubergine aux légumes. Il est d’origine marocaine et se compose d’aubergines grillées, d’épices, d’ail et de tomates. On peut y ajouter des poivrons pour un goût plus intense. Comme toutes les recettes, chaque région et chaque famille a sa propre version. Certain ajoutent du piment, d’autres n’y mettent que de l’aubergine, c’est à vous de composer votre zaalouk.

Le zaalouk peut se manger avec un bon pain semoule, ou en accompagnement d’une viande ou d’un poisson.

J’ai préparé une plus grande quantité de zaalouk, puis mis en pots, que j’ai fait bouillir 1 heure. Ainsi j’en aurais pour l’hiver.

Continue reading »


« Risotto » de chou-fleur aux champignons et saumon fumé [Cavolfioretto]

Posted on

Vous connaissez très certainement le risotto italien classique, à base de riz. Son nom vient de là d’ailleurs.

Celui-ci est fait à base de chou fleur râpé. Vous me direz, le nom de risotto ne lui convient pas, de ce fait… Alors, comment le nommer? Choufleurisotto? Cavolfioretto (contraction du mot chou-fleur et risotto en italien)? Pourquoi pas ce dernier, je le trouve joli.

J’ai été inspirée en cherchant des recettes de chou fleur, et l’idée du taboulé de chou-fleur me plaisait beaucoup, mais je voulais un plat chaud. Comme je reviens récemment d’un voyage en Italie, j’avais envie de retrouver les parfums de ce beau pays dans mon assiette, d’où l’idée du cavolfioretto.

Des petits champignons glacés, quelques dés de saumon fumé (ou pas) et ça nous fait un bon petit plat.

Goûtez-y, vous m’en direz des nouvelles!

Continue reading »


Rôti & sauce aux fruits rouges

Posted on

Pour cette fin d’été, je vous propose cette simple recette de rôti accompagné d’une sauce aux fruits rouges.

J’ai cuisiné un rôti de cheval, mais cette sauce peut accompagner un rôti de bœuf ou encore mieux, un gibier  : biche, sanglier, chevreuil, etc… Le goût fort du gibier ira très bien avec les fruits.

Pour les fruits rouges, il vaut mieux choisir les plus acidulés. Un mélange de cerises, de mûres, de cassis et de groseilles rouges sera parfait.

Comme vous pouvez voir sur la photo, j’ai accompagné le tout de pommes-de-terre au four, de petits pois et d’asperges.

Continue reading »


Entremet framboise-chocolat {de Christophe Felder}

Posted on

Cette pâtisserie a été créée par célèbre pâtissier Christophe Felder. Je l’ai trouvée dans son livre tout rose PÂTISSERIE! l’ultime référence.

Il est délicieux! J’adore le mélange fruits-chocolat. Il se compose d’une sorte de génoise au chocolat imbibée de sirop à la framboise, d’une riche mousse au chocolat, le tout coiffé d’une confiture de framboise.

Pour cette recette, il faut connaître quelques bases en pâtisserie et, dans l’idéal, vous munir d’un thermomètre et d’un bon robot pâtissier.

J’ai eu l’occasion de confectionner cette pâtisserie pour deux anniversaires. Contrairement à d’autres entremets, celui-ci peut être cuisiné en une seule journée (le matin pour le soir), ce qui n’est pas négligeable. Et avec quelques décorations, il est du plus bel effet!

Dans l’ouvrage, Christophe Felder annonce cette recette pour 20 personnes, ce que je conteste, car la quantité de l’appareil du biscuit est insuffisante. Je dirais plutôt que c’est un entremet pour 10 personnes maximum, ou alors je suis très (trop) gourmande!

Continue reading »


Kesra farcie au poulet {accommoder un reste de poulet}

Posted on

Voici la kesra. C’est un pain plat ou galette à base de semoule de blé fine, d’huile ou de beurre et d’eau. Elle est d’origine algérienne.

Je vous en avais rapidement parlé dans mon article précédent sur les bricks au thon. J’y faisait mention, car en allant au marché, je fait souvent une halte au stand de délices nord-africains et j’y ai découvert ces galettes.

Elles peuvent être nature et servies comme du pain, ou bien farcies. Dans ce dernier cas, la kesra farcie prends ses origines en Kabylie.

On les farci généralement de chakhchoukha, un mélange d’oignons et de tomates cuits ensemble. On peut y ajouter de la harissa (qui est tunisienne à la base), mais aussi de la viande hachée pour une recette plus complète.

La semoule utilisée est une semoule moyenne à ne pas confondre avec celle du couscous. Elle se vend de plus en plus en grandes surfaces, sinon en épicerie hallal ou en magasin bio. J’ai utilisé un mélange de semoule moyenne et fine (car je n’avais plus assez de l’autre).

Il me restait du poulet cuit, je me suis dit que je vais en farcir ces délicieux pains algériens.

Elles ne sont pas difficiles à faire, mais il faut avoir le petit coup de main pour qu’elles restent moelleuses. L’idéal est pétrir longuement la pâte. Un robot serait un plus pour vous aider.

Sans la viande, cette recette est parfaite pour un en-cas végétarien ou végan.

Continue reading »


Bricks au thon et à l’oeuf

Posted on

J’ai pour habitude d’aller les dimanches au marché du Pigeonnier, à Amiens. Il est assez vaste et on y croise toutes sortes de stands, de la vente directe de produits bios au marchandage de babioles chinoises. Quand je fais mon marché, j’ai pour habitude de terminer par mon stand préféré : celui des spécialités maghrébines.

On y trouve toutes sortes de pâtisseries, des fricassés tunisiens (mini sandwichs avec du pain-beignets, farcis au thon et olives), des kesra farcies algériennes (pains plats farcis à la tomate, oignons et piment), des msmen ou mellouis (que je vous avait présenté ici), des beignets, etc… et enfin, des bricks. Ils en font à la viande hachée, mais mes préférés sont ceux au thon. J’adore la douceur du jaune d’œuf, qui se marie bien avec le thon et les petites pommes-de-terre pimentées. Un pur bonheur. Bon, c’est gras, mais une fois de temps en temps c’est pas de trop.

La recette est un jeu d’enfant (les détails sont illustrés) et ne vous coûteras que quelques euros. J’ai d’ailleurs utilisé du thon en boîte (oui j’avais rien d’autre hein), mais du thon frais sera évidemment bien meilleurs.

Si vous voulez une recette plus « light », vous pouvez opter pour la cuisson au four, sachant que vous n’allez pas obtenir le même résultat.

Continue reading »


Gâteau ou entremets à l’amande, pistache & fruits rouges

Posted on

J’ai fait allusion, dans l’article précédent sur la pâte d’amande à la pistache, à un entremet pour lequel j’avais besoin de cette pâte d’amande. Eh bien le voici.

Ma sœur m’avait demandé un gâteau avec un bon gout de pistache et d’amandes, et des fruits. C’est donc ma quatrième création d’entremets.

Ce gâteau est composé de deux cercles de pain de Gênes, un biscuit moelleux à base de pâte d’amandes. Entre ces biscuits, il y a une mousse aux framboises, dans laquelle se trouvent deux inserts: une gelée de fruits rouges pour une touche acidulée, et un bavarois au lait d’amandes pour apporter de la douceur et accentuer le goût de l’amande.

Par dessus, j’ai apposé de la pâte d’amandes à la pistache, de ma recette précédente.

L’entremets a eu du succès! Le temps que j’ai mis à le réaliser a valu le coup!

Pour la décoration, j’ai utilisé des fleurs comestibles, une lanière de rhubarbe, des myrtilles coupées, des pistaches concassées, des tuiles aux framboises (je vais vous en confier la recette) et j’ai récupéré un peu de glaçage de ma recette d’entremet fraise,coco & rhubarbe.

Continue reading »


Pâte d’amandes pistache

Posted on

Pour l’anniversaire de ma sœur, j’avais besoin de faire de a pâte d’amande à la pistache. Notamment pour en mettre dans un entremets que je lui avait confectionné.

Je me suis dit que ça allait être compliqué, j’ai failli acheter de la pâte d’amande, mais j’en voulais absolument avec de la pistache dedans. Et puis, en fait j’ai compris que c’était vraiment très simple à faire.

Il existe plusieurs façons de faire de la pâte d’amandes. D’abord, on peut la faire crue. Elle peut se lier de trois façons : au blanc d’œuf, à l’eau et au sirop de glucose. Cette dernière se garde plus longtemps et est plus malléable.

On peut aussi faire de la pâte d’amandes dite « cuite », car elle se fait au sucre cuit au petit boulé. Elle se conserve environ 1 mois.

Dans le commerce, la pâte d’amandes est de qualité moyenne, car elle ne contient que 33% d’amandes, et donc plus de sucre ; c’est la pâte d’amandes « confiseur ». Une bonne pâte d’amandes contient au moins 50% d’amandes (pâte d’amandes « extra »), mais plus elle contient de sucre et plus elle est simple à travailler.

J’ai voulu tenter de faire une pâte d’amandes « extra » avec de la pistache en plus dedans. J’ai donc utilisé des pistaches que j’ai mis en poudre, et j’ai ajouté également de la pâte de pistache.

Comme vous pouvez le voir, ma pâte est un peu granuleuse, car j’ai mixé moi même mes amandes et mes pistaches, avec un mixer pas très adapté. L’idéal est d’utiliser un broyeur.

J’ai donc fait ma pâte d’amandes aux pistaches, en utilisant la méthode crue au glucose.

J’ai également utilisé du colorant vert à base de produits naturels, il est trouvable dans les magasins spécialisés en pâtisserie, mais n’importe quel colorant vert convient parfaitement.

Pour aromatiser, j’ai ajouté un peu d’extrait d’amandes amères.

N’hésitez pas, elle est facile à réaliser!

Continue reading »


Salade de printemps : boulgour, fèves, concombre, radis et herbes {comme un taboulé}

Posted on

Il fait peut être 40°C dans certaines régions, ces jours-ci, mais cela n’empêche qu’on est toujours en printemps. Bientôt, c’est le solstice d’été! La fête de la musique, tout ça!

Pour ces jours très chauds, rien de mieux qu’une salade rafraichissante à base de boulgour et d’herbes, comme pour le véritable taboulé (ou tabbouleh). Le taboulé, contrairement à ce que l’on peut voir dans les supermarchés, n’est pas une masse collante de semoule, de tomate, de menthe déshydratée, de raisins et d’acide citrique. Au contraire, il y a très peu de boulgour (et non pas de semoule donc) pour une grande quantité de persil. Le tout est citronné et on peut y ajouter de la tomate, de l’oignon et/ou du concombre.

On retrouve le taboulé dans la cuisine libanaise et turque principalement.

Dans cette salade printanière, j’y ai ajouté des crudités de saison: radis, concombres, fèves. Enfin des herbes fraîches : persil, coriandre et menthe.

Continue reading »


Entremet fraise, coco & rhubarbe

Posted on

Je reviens en force avec cet entremet, parce qu’il faut se l’avouer, je n’ai pas été très active ces derniers temps sur mon blog. Du coup, j’ai la tonne d’articles en retard… si vous saviez le nombre de recettes qui attendent d’être publiées!

Je vous présente donc cet entremet composé de dacquoise coco, avec une mousse à la fraise et une autre à la noix de coco et un insert à la rhubarbe, le tout recouvert de glaçage miroir rose.

Ce dessert est de ma création, je l’ai réalisé pour l’anniversaire de ma grand mère, qui m’a simplement dit qu’elle voulait un dessert à la fraise.

J’ai mis trois jours à le réaliser, car je faisais un autre entremet en parallèle, mais comptez deux jours, car il y a des temps de repos. Si vous avez un surgélateur ou un congélateur de compèt’, une journée suffira.

Il est un peu difficile à réaliser car il faut de la patience et bien respecter la recette. Le plus difficile reste le glaçage miroir car l’entremet doit être glacé et le glaçage à la bonne température.

Je vous donne également une recette de déco que j’ai réalisé: les chips de fraises.

Avec cette recette vous obtiendrez un entremet de 26 cm de diamètre. Vous aurez besoin de divers cercles à pâtisserie de différente taille.

Continue reading »